Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée
Phorum
Sujet posté par Oggzyatra 
SCIENCE!!
jeu. 14/03/13 18:29
Since the 1980s, such topics as behavior of vampires, economic significance of vampirism, and optimal bloodsucking strategies (e.g. preventing the depletion of renewable human resources) have found their way into the research literature, becoming an inspiration for several academic papers (Hart and Mehlmann, 1982, 1983; Hartl, Mehlmann and Novak, 1992; Neocleus, 2003; Efthimiou and Gandhi, 2007)...

Voilà un article qui commence bien ! Évidemment, il y a des simplifications abusives, comme le fait que la consommation d'un vampire soit indépendante de son ancienneté ou que le taux étreintes/victimes soit considéré comme constant, et que la mort aux mains d'un vampire se conclue toujours par une étreinte. Aussi, on peut douter de la qualité de ses sources : si "Stoker, B. (1897), “Dracula”, 1st edition, Archibald Constable and Company, London, 390 p." est une source raisonnable, "Meyer, S. (2005), “Twilight saga”, 1st edition, New York: Little, Brown and Company, New York, 544 p." n'a absolument pas sa place dans un article scientifque (ou où que ce soit en fait).

Il semble que le modèle de White Wolf soit à raprocher du modèle Harris-Meyer-Kostova, ce qui signifie que la population vampirique mondiale va apparemment grandement baisser dans les années qui viennent si la Camarilla ne fait rien.
Re: SCIENCE!!
dim. 02/06/13 01:19
Ah tiens, j'avais loupé ça. Et du coup, sur ce passage :

Citation
Oggzyatra
"Meyer, S. (2005), “Twilight saga”, 1st edition, New York: Little, Brown and Company, New York, 544 p." n'a absolument pas sa place dans un article scientifque (ou où que ce soit en fait).

Je ne suis absolument pas d'accord. Nonobstant mon avis personnel sur l'oeuvre de Mme Meyer*, la démarche de cet article n'est absolument pas littéraire mais scientifique. Partant de là, la qualité (ou son absence) intrinsèque des sources d'un point de vue littéraire est absolument irrélévente. Tout ce qui compte c'est le modèle présenté.
Et, d'ailleurs, en temps que phénomène social, la saga Twilight a tout à fait sa place dans des contributions scientifiques bien plus sérieuse que celle là (j'en ai pas sous la main, mais ça doit se trouver sans peine - y'a déjà des sites entiers qui recensent les Buffy Studies**).

Par contre, j'aurais quelques reproches à faire à l'article :

-Déjà, le modèle Harris-Meyer-Kostova gagnerait à être renommé modèle Rice. Sa principal différence avec le modèle Stoker réside dans le mode de transmission du vampirisme, et pour ce que j'en sais (mais je peux me tromper, j'ai pas non plus lu toute la littérature fantastique depuis Stoker), c'est Anne Rice qui a proposé le modèle de l'étreinte, où la création d'un nouveau vampire demande du temps et de l'investissement de la part de son créateur. C'est ce point là précisément qui empêche de retomber sur un modèle épidémique, à la Stoker.

-Ensuite, le modèle Whedon est faux, sur deux points : tout d'abord, chaque rencontre humain-vampire n'aboutit pa à la création d'un nouveau vampire. C'est précisé dès la première saison, et Buffy elle-même est mordue plusieurs fois sans pour autant devenir vampire. Ensuite, avant la fin de la saison sept, il n'existe pas de groupes (organisés ou non) de Tueuses, il n'y en a que... bon, d'accord, deux. Mais ça ne justifie absolument pas que le coefficent c soit aussi élevé. Au final, avant la fin de la série, il n'existe pas de modèle Whedon, il s'agit juste d'une autre version du modèle Harris-Meyer-Kostova.


Hey, c'était fun, en fait.

Hurleur, scientifiquement correct.



*Au cas ou vous en doutiez, c'est de la merde en barre. Non mais je préfère préciser, hein.
**Là encore, je ne compare Buffy et Twilight que sous l'angle du rayonnement social. Qu'on soit clair : Buffy, c'est de la balle. Twilight, non.

__________________________________________________________________________________________________

"As these forums sometimes demonstrate, White Wolf has no power to make people not be total dicks"

Ethan Skemp, développeur Werewolf : the Forsaken
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter