Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée
Phorum
Sujet posté par Inmios 
Références
ven. 23/10/09 01:28
Voici un petit topic que j'ai trouvé plutôt utile sur d'autres gammes, même si peu y ont contribué, malheureusement. Enfin bon, je tente quand même le coup ici et en profite pour réunir un peu les quelques références éparpillées sur le forum.

Du fait qu'il ne fournisse pas d'univers aussi cadré que les autre Gammes, Geist nécessite de la part du Conteur et des joueurs un investissement plus important. Du coup, il me semble utile de pouvoir s'appuyer sur des références diverses (ne serait-ce que pour éviter de tomber trop facilement dans des schémas répétitifs, comme certains le craignent avec cette gamme). Bien sûr, rien ne vaudra un scénario original, mais apprenons à nous montrer humbles: consciemment ou non, on a besoin de références pour être créatifs, et de toutes façons, l'inspiration n'est pas infaillible et même le conteur le plus inventif sera content de pouvoir puiser dans l'existant en cas de "panne".

Dans le cas des autres gammes, les références littéraires ou cinématographiques citées dans les core-books pouvaient éventuellement se suffire à elles-mêmes (ce qui pourrait expliquer la faible contribution aux topics traitant de ce sujet). Pour Geist, par contre, ça m'a un peu laissé sur ma faim, d'où ce topic.

Voici donc les références que j'avais citées (je laisse à vos bons soins de rapporter les vôtre, car je ne me vois pas expliquer à votre place les raisons de vos choix)

- Beetlejuice, film de Tim Burton. Je crois qu'il est cité dans le Core Book, mais je ne l'ai pas sous la main actuellement. Le ton de la comédie n'est peut-être pas le plus adapté à Geist, mais les thèmes abordés dans le film sont tout à fait raccord. Une histoire de maison hantée vue du point de vue de "nouveaux" fantômes qui apprennent les limites imposées ou brisées par leur condition de morts. Le thème de l'UNderworld y est également traité (mais clairement pas restranscriptible tel quel dans le MdT!!... Même si en creusant bien, on peut trouver pas mal de similitudes).

- Fantômes contre Fantômes , film de Peter Jackson. Là, on est complètement dans l'univers de Geist! Michael J. Fox y campe un médium (qui a acquis ses pouvoirs après une NDE... tiens tiens?) qui pourrait parfaitement passer pour un Sin-Eater avec l'archétype Bonepicker, montant des arnaques en ayant recours aux services de fantômes qu'il fait travailler pour lui (je ne vais pas raconter la suite du film, mais il continue de cumuler un tas de thèmes de Geist).

- L'Etrange Vie de Nobody Owens, livre de Neil Gaiman édité en France par Albin Michel. C'est un peu le livre de la jungle, mais dans un cimetière anglais, et avec des fantômes à la place des animaux. Quand Rudyard Kipling rencontre Tim Burton... Ici, on est dans le registre de la littérature enfantine, mais il serait dommageable de se priver de cette sympathique lecture juste parce qu'on n'est pas dans la tranche de public directement visée. C'est le genre de livre qu'on peut apprécier à tout âge... Et ça peut donner des idées à ceux qui voudraient mélanger du Geist et du Innocents.

- Koblenz, tome 1: le désespoir d'une ombre. Très belle BD signée Robin éditée chez Delcourt. Le cadre évoque les grandes usines métallurgiques du Rhin pendant la révolution industrielle. Le docteur Koblenz, une sorte de mage vendant ses services, s'y retrouve confronté à un fantôme désespéré (aux manifestations rappelant beaucoup celles liées à la Clé Industrielle) duquel il va tenter de résoudre les Ancres. Beau dessin, écriture efficace, ambiance très en adéquation avec Geist, je trouve. Soit dit en passant, ça donne vraiment envie de jouer Geist à l'époque de cette histoire (pour le cadre, déjà, mais aussi pour le background: c'est l'âge d'or du spiritisme! A retenir aussi pour du Mage)

- (edit) Les Livres de Sang (tous les tomes), recueils de nouvelles de Clive Barker. Bon, de base, Clive Barker fait partie des incontournables quant on cherche l'inspiration pour n'importe quelle gamme du monde des ténèbres. Ses livres de sang sont une série de nouvelles dont une grande partie fait intervenir les morts dans des récits souvent très imaginatifs. Souvent adapté au cinéma, notament pour Hellraiser (une autre très très grosse référence pour les Geist, mais il est déjà cité dans le core book, donc je ne m'étendrai pas dessus), les écrits de Barker sont vraiment très facilement transposables au jdr et constituent une véritable mine d'idées (parfois excellentes, mais parfois aussi assez bateau, il faut bien l'avouer) pour des scénarios de Geist. L'Underworld et ses habitants, en particulier, sont directement inspirés des travaux de cet auteur (et aussi pas mal de Lovecraft), donc rien que pour se donner une bonne idée de l'ambiance des lieux et de la folie des vieux fantômes, ça vaut le coup de se pencher un peu là dessus.

-(edit2) Candyman, un film de Bernard Rose avec Virginia Madsen, Tony Todd ... adapté d'une nouvelle de Clive Barker, encore lui. Avant toute chose, le film est à voir absolument en VO, le doublage français étant assez calamiteux. Ce film pourrait passer de loin pour une série B tout ce qu'il y a de plus classique. A vrai dire, quand j'en ai fait l'acquisition à pas cher, je n'en attendais pas grand chose. Bonne surprise, il s'est révélé bien plus fin, intelligent et efficace que je ne l'eus espéré! Le film tourne donc autour du Candyman, un fantôme s'étant élevé au niveau de véritable légende urbaine, existant pour et par toutes les histoires que les habitants d'un quartier pauvre d'une grande ville (je ne sais plus laquelle) racontent sur lui. Le film ne fait pas de concession et parvient à soutenir son propos jusqu'à la fin sans jamais faiblir. Sa vision du fantôme est très intéressante, et soutenue par le charisme de Tony Todd, l'acteur qui "incarne" l'esprit (et dont la voix profonde est massacrée en VF). Le film pourrait donner des idées concernant la génèse d'un Geist. Le lien entre le fantôme et la population qu'il terrorise et dont il nourrit l'imaginaire est également un concept finalement très fort qui pourrait parfaitement être décliné dans le MdT. On n'est pas si loin des thématiques des changelins, mais à la sauce Geist.



Modifié 3 fois. Dernière modification le 11/04/2009 21:21 par Inmios.
avatar Re: Références
dim. 25/10/09 20:20
Rien à ajouter ! Tu as cité mes principales sources d'inspiration et pour l'instant, j'avoue que j'en vois pas plus ! Je ne connaissais pas Koblenz, donc je vais peut-être me pencher dessus. Je regarde aussi Ghost Whisperer qui n'est certes pas la série de la décennie mais réserve son petit lot de bonnes idées ( comme dans la saison 2 où très sincèrement, il y a plusieurs bonnes choses à noter ). Si je trouve encore d'autres sources, je n'hésiterai pas à les indiquer ici, mais très sincèrement, je pense qu'on a là déjà de quoi beaucoup faire.

Beetlejuice est pour moi une belle démonstration, car finalement, l'humour y est assez féroce, le ton y est moins décontracté qu'on pourrait le croire et je trouve que le décalage dans le traîtement est ce qui sonne le plus juste dans mon interprétation de Geist, disons plutôt dans ce que j'aimerai faire avec Geist. Dans le genre, Nobody Owens est vraiment très très bien ( mais j'adore Neil Gaiman, alors forcément ! )

Maeron
Re: Références
dim. 27/12/09 23:23
Paranormal activity, film "buzz" de l'été aux US; supposé "vrai" (malgré une fin alternative et des crédits spécifiant que l'histoire est oeuvre de fiction...) mais pose pas mal d'idées sur comment aborder le thème des fantômes et comment un sin eater aurait pu sauver la situation.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter