Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée
Phorum
Sujet posté par werican 
Résumé chnonique vampire histoire
ven. 05/04/19 15:30
Bonjour à tous je fait actuellement jouer une campagne de vampire débutant durant l'antiquité et traversant l'histoire.
Un de mes joueur Lisu nous fait de très bon résumé que je vais vous partagé.
Je ne peut pas vous partagé directement mes notes qui sont moins agréable à lire et surtout mes pjs rodent sur se forum.

Vampire historique

Présentation

426 avant JC, une flotte de navires aux voiles bleues assiège l’île de Milos. C’est Athène qui vient pour forcer Milos à rejoindre la ligue de Délos dans son combat contre la ligue du Péloponnèse.

Un ancien soldat de Sparte rentre chez lui fatigué. Il s’arrête quelques secondes pour observer cette flotte et se fait attrapper par derrière et mordre dans le cou...

Plus loin dans la ville, un homme assez aisé tente de haranguer la foule pour la convaincre de rejoindre Sparte. En vain...

Au dessus du port, dans le temple d'Apollon, une jeune fille comprend enfin le sens de son étrange rêve persistant (une vague d’un bleu étrange qui submerge l’île ne laissant après son passage que des corps d’hommes sans vie).

Le lendemain alors que la flotte athénienne quitte le rivage, ces 3 personnages commencent à comprendre que leur vie vient de s’arrêter. Pour des raisons diverses, leurs Sires respectifs ont fait d’eux des vampires. Ils vont devoir réapprendre à vivre sous de nouvelles conditions. Et cet apprentissage va durer….


Joueur: Loclan
Personnage(s): Belisarius (??????????)
Clan: Tzimisce
remarque: mensonges, fourberies et absence de discrétion

Joueur: Sarevock
Personnage: Lysandros(?????????)
clan: Gangrel
remarque: combats, survie,

Joueur:Lisu
personnage:Eleonora (????????)
clan: Malkavien
remarque: visions et perceptions +/- foireuses
Re: Résumé chnonique vampire histoire
ven. 05/04/19 15:32
L’interminable affrontement

416 av JV. Au coucher du soleil le réveil est brutal, des cris, des pleurs, le bruit des armes qui s’entrechoquent résonnent dans toute la cité…

Alcyone, Arcinoë et Phaestus, les 3 vieux vampires, se sentent irrésistiblement appelés. En puisant dans leur volonté ils prennent le temps de prévenir leurs infants de ce qu’il se passe. Les vampires de la ligue de Délos n’ont pas apprécié qu’ils refusent la dernière proposition d’alliance. Ils forcent donc les vampires locaux donc à venir à eux. Les 3 nouveaux-nés sont ensuite libérés de leur tutelle et les 3 sires leur indiquent où trouver un bateau qui n’a peut-être pas encore été brulé. Un petit salut, un mot d’adieu et la force irrésistible qui les attire reprend le dessus…

Les 3 jeunes caïnites se dirigent plus où moins discrètement vers le bâtiment indiqué. Sur la route ils ont le temps de se rendre compte que tous les hommes semblent avoir été tués alors que toutes les femmes et les enfants sont emmenés de force vers les navires athéniens. La mort et l’esclavagisme en punition de la neutralité politique…

A proximité du port, les 3 jeunes vampires se rencontrent enfin. Lysandros est un solide guerrier en armure épaisse portant une épée et un bouclier. Belisarius porte lui aussi une épée mais semble doté d’une carrure bien légère pour un guerrier. Les 2 hommes sont surpris de se rendre compte que la 3ème personne, qui semble identifier instantanément leur nature vampirique est une petite fille dont la capuche ne parvient pas à dissimuler les boucles blondes. Si Belisarius marmonne un commentaire sur l’abjection d’avoir étreint une enfant, la réaction de Lysandros semble indiquer la réminiscence d’un souvenir douloureux.

Après quelques mots échangé rapidement, ils décident de tenter de trouver le bateau rapidement pour fuir l’armée athénienne qui fouille ardemment la zone. La remise sensée abriter le bateau en construction est identifiée puis approchée discrètement. Mais des patrouilles de 2 hommes circulent non loin. Lysandros prend les devant. Eleonora le suit en faisant des geste à Belisarius qui, soudainement brise le silence pour chuchoter quelques mots… qui sont malheureusement perçus par des soldats.

4 puis 6 athéniens s’approche du petit groupe avec l’intention de tuer les derniers hommes de l’île et capturer cette gamine. Confiants dans leur capacités vampiriques les 2 guerriers s’avance et engagent le combat. Eleonora sort une dague de sous sa cape et attaque aussi les soldats… Mais bizarrement, même s’ils ne reculent pas les vampires ne parviennent pas à se débarrasser de ses quelques humains. La perte de leurs sires respectifs, la vision de leur famille déportée, la nécessité de fuir ou de se faire momentanément confiance… qu’importe la cause, les vampires ont du mal à prendre le dessus. Même le courant d’air violent autour de Belisarius ne suffit pas à lui faire prendre le dessus sur ses 3 assaillants. Lysandros dans une attitude très protectrice empêche les athénien de s’attaquer à Eleonora, même si pour cela il doit prendre des coups. De son côté, la petite larde ses adversaires de coups de dagues mais sa frêle carrure ne lui permet pas d’infliger de réels dégâts… Le combat traîne en longueur, mais grâce au silence surnaturel invoqué par Eleonora, les soldats ne peuvent appeler des renforts.

Après s’être enfin débarrassé de leurs adversaires, s’être repus de leurs dernières gouttes de sang et les avoirs dépouillés de tout équipement éventuellement utile, les 3 vampires trouvent finalement le bateau. Qui s’avère n’être qu’une simple barque. N’ayant pas d’autres choix, ils prennent la mer. Et tout en ramant rapidement, Lysandros insulte copieusement les athéniens en approche, rapidement soutenu dans son effort verbal par Belisarius (laissant une fillette de 10 ans maintenir le bouclier contre lequel ricoche quelques javelots…).

S’inquiétant sur la distance possible à parcourir avant le lever du soleil, ils sont surpris par la tempête pourtant annoncé quelques heures auparavant par une vision d’Eleonora. La tempête passe et le soleil se lève sur une barque dans laquelle 3 vampires se sont cachés plus ou moins efficacement...

A leur réveil, ils se trouvent dans une pièce agréable d’un joli bâtiment. Ils sont été habillés de tuniques propres probablement assez onéreuses. Malgré ses prières à Apollon la fillette semble avoir subit la brûlure du soleil pendant quelques secondes... Un peu déconcertés, ils sont menés à Dame Menis (Lassombra) dont le domaine est l’île de Naxos. Son amie, Dame Kalossée a été informée par une de ses goules de la présence de 3 vampires dans une barque échouée sur la plage. Après quelques échanges, d’une politesse toute relative, les 3 vampires se voient proposer l’hospitalité pour un temps maximum d’une semaine (les ressources des petites îles des Cyclades ne permettant guère plus). De plus on leur conseille de défaire la vampire Epodée de l’île de Paros pour en prendre possession. Il faudra aussi convaincre la population de rejoindre la ligue du Péloponnèse pour acquérir la protection de Sparte (et de la Reine Rouge: Kira, Bruja) contre Athène. Dame Menis leur donne ensuite congé le temps qu’ils réfléchissent à cette opportunité.
Re: Résumé chnonique vampire histoire
ven. 05/04/19 15:33
Interrogations


Eleonora, Belisarius et Lysandros discutent un moment. Ils ne sont pas dupes de la proposition faite par Dame Menis. Ils ne peuvent rester sur l’île de Naxos plus de quelques jours. Sans réel bateau ni moyens à disposition, ils ne peuvent rester sans une île pour se poser quelques temps et s’organiser. L’île de Paros, si proche est sans doute une des rares possibilités. Maintenant en les envoyant là-bas, Dame Menis sert bien ses ambitions puisque, en cas de succès, elle se débarrasse d’un ennemi proche et pourra se vanter auprès de Sparte d’avoir organisé ce retournement stratégique. Malgré cette prise de conscience désagréable, les 3 jeunes vampires n’ont malheureusement pas le choix et décident de mettre le plus possible de chances de leur côté en tentant de glaner matériel, sang et informations.

Auprès de Dame Kalossée, de Dame Menis, et des habitants de l’île, ils récupèrent des informations utiles pour leurs prochaines actions:
=> des grottes sont disponibles sur plusieurs points de falaises de l’île de Paros, ils pourraient y trouver refuge pour se protéger du soleil.
=> les “3 villages importants” ne sont que 3 hameaux depuis le départ vers la guerre de tous les soldats. La survie sans détruire la population à petit feu va être difficile.
Chora, au Nord, village de pêcheurs, petit port ne permettant pas l’accostage de gros navire, forêt alentours
Koressia, dans la partie montagneuse du centre de l’île, mine d’un marbre de très bonne qualité, ne survient pas à ses besoin alimentaires, possède une vieille ruine d’un temple abandonné.
Dekelia, au sud, port de commerce, garnison d’une dizaine de soldat d’Athène, en plaine verdoyante, habitat du “dirigeant” de l’île: Lophos
=> dans les cyclade, chaque île ayant assez de population humaine pour héberger un vampire le fait déjà
=> approcher en barque serait particulièrement suspect au vu du groupe (un soldat, un commerçant sans marchandise et une enfant..)

Au bout d’une semaine, ils approchent donc l’île par la côte nord. Y trouvent une grotte semi-immergée dans laquelle ils peuvent accoster la barque et s’y tenir de jour à l’abris du soleil. Rassuré par la présence d’un refuge éventuel, ils explorent le village de Chora. Un garde circule en ville, ils l’évitent plus ou moins facilement. Une maison est abandonnée. Il s’y cachent quelques minutes. Chose étrange, tous les objets restés en dehors des maisons, sont impeccablement rangés avec un parallélisme mathématique digne d’un Thalès de Milet. Suspectant un dérangement malkavien, les 3 vampires tentent une fourberie consistant à déranger les outils et à appréhender la maniaque. Quelques minutes après leur mise en action, ils remarquent avec stupéfaction, que quelqu’un à tout remis en ordre sous leur yeux sans qu’ils ne l’aperçoivent. Avant de réitérer la tentative, il neutralisent le garde et l’enferment dans la maison abandonnée. Pendant ce temps, Belisarius, usant d’une perception hors du comment, localise une maison dont la porte se ferme à l’instant. Il assaillent donc la maison sans subtilité. La porte vole à travers la pièce unique. La maison est vide… en apparence seulement. La malkavienne est finalement perçue à ses 2 pieds qui dépassent de sous le lit. Devant une femme désarmée, les 2 guerriers hésitent. Après discussion rapide elle est emmenée à la grotte trouvée quelques heures avant.

Dans la grotte Eleonora prévient ses compagnons que la puissance des malkavien ne provient pas de leur capacités martiales mais de leur clairvoyance et de leur capacité à perturber les esprits de leurs ennemis. L’interrogatoire se fait dans le dos de la prisonnière qui a les yeux bandés. Les réponses sont confuses, mêlant vérités et mensonges successifs. C’est soit la terreur soit un excellent jeu d’acteur qui anime cette vampire. Une information pourtant interloque ses 3 ravisseurs, une phrase mentionnant un “ordre des hiboux”. Mais pas moyen d’en apprendre plus sans trahir trop de non-dits et pseudo-mensonges déjà proférés.

Le problème principal reste pourtant entier. Que faire d’elle ? Aucune solution ne semble satisfaisant ni sûre. La relâcher serait trop dangereux à court terme. Le meurtre de sang froid inexcusable. Un lien du sang trop aléatoire dans le temps ou les îles proches… Ils se décident à la ramener sur l’île voisine.

Alors qu’ils se décident à bouger, Belisarius entrapreçoit quelque chose du coin de l’oeil et se stoppe aussitôt. Ses camarades l’interrogent. Qu’a-t-il donc bien pu entrevoir...
Re: Résumé chnonique vampire histoire
ven. 05/04/19 15:33
Découverte de l’île

Alors qu’ils traversent le bras de mer entre Paros et Naxos, reçoivent un signe des Dieux: une mouette qui volent paisiblement ans les cieux tombent soudainement dans l’eau. Elle vient de mourir en plein ciel, sans cause apparente. Ce signe divin est instantanément reconnu comme la prédiction de la mort imminente de quelqu’un à bord de la barque. En discutant les 3 vampires s’interrogent alors sur le bien-fondé de leur action en cours. S’ils livrent Apodée à ses ennemis et qu’elle est instantanément tuée, la situation sera sensiblement équivalente à la l'exécuter soit même. Chose à laquelle ils se refusent. Après une discussion, sur une barque en pleine mer, les 3 vampires décident donc de retourner sur leur île, de prendre quelques jours pour lier la goule au sang puis de la ramener à Dame Menis mais en argumentant sur les informations qu’il serait possible d’obtenir de cette malkavienne.


Après la réalisation de ce plan et leur retour, les 3 comparses estiment qu’il est plus que temps de descendre vers le sud de l’île, pour tenter de l’explorer et d’en prendre contrôle. La première nuit de marche, ralentie par la petite taille d’Eleonora, est agrémentée par une longue argumentation de Belisarius qui tente de convaincre la gamine que pour le moment, la recherche du temple perdu n’est pas une priorité. Il semble avoir de mauvais pressentiments à ce sujet. La fillette bien qu’assez excitée par la mention d’un vieux temple semble comprendre la nécessité que de prendre possession de l’île pour la ligue du Péloponnèse est l’urgence qui prime sur les intérêts personnels. C’est la seule protection par Sparte et ses alliés qui pourraient leur permettre une potentielle tranquillité.

En milieu de nuit, le village de Koressia est en vue. Il semble être un peu mieux gardé que celui de Chora. L’entrée de la mine est bien visible au sud. Alors qu’un nord, une demeurre semble bien plus riche que les masures du village. La priorité est tout d’abord de trouver un refuge. Les perceptions exacerbées des uns et des autres rendent cette recherche aussi efficace que rapide. Ne voulant pas se montrer encore à la population, il reste suffisamment de temps pour… chercher un temple abandonné par exemple. La encore la discretion du temple en ruine ne résiste pas aux perceptions surnaturels des vampires.

L’inspection rapide de la ruine inquiète lourdement Belisarius. Il lui semble que ce temple à plus de 5000 ans. Cela paraît impossible. L’humanité n’était pas capable de construire de tels bâtiments à cette époque. Pour Lysandros cela va plus loin que cela. Il y a 5000 ans, Zeus n’avait pas encore créé l’homme. Eleonore ne semble pas préoccupé par ces interrogations mais comme captivée par l’aura de puissance qui semble se dégager du lieu. Quand elle commence à se diriger vers lui, les 2 hommes sont obligés de la retenir physiquement. Elle accepte de ne pas se préoccuper de cela pour l’instant à la promesse d’y revenir plus tard quand l’île sera leur.

En milieu de nuit suivante, le petit groupe contemple le village sud de Dekelia. Il a une structure inattendue. Sur le rivage, un quai accueil actuellement un navire de guerre. Au centre du village un petit fort comportant quelques bâtiments. Autour, une dizaine de maisons simples et une maison nettement plus cossue semble avoir été attaquée comme frappée par une force titanesque. Au nord du village quelques champs semblent être la source principale d’alimentation du village. Ce qui dérange le plus les vampires, c’est la présence ne nettement plus de soldats athéniens que précédemment estimé. On leur avait parlé d’une dizaine de soldats, ils semblent être presque le double, sans compter les gardes d’une milice locale.

Des gémissements d’homme sont repéré par Belisarius. Ils sont rapidement identifiés comme étant les lamentations d’une goule qui ne sait plus quoi faire maintenant que son domitor à disparu. Comment se procurera-t-il maintenant la Vitae qui l’améliore et l’empêche de vieillir ? Les vampires l’abordent et “gentiment” Belisarius lui offre un peu de son sang (créant ainsi le premier pas vers la domination de cette goule). Avec les informations que Potos leur donne, ils doutent maintenant que Lophos ait été une goule. La présence de tant de soldats exclut une action guerrière directe. Ils commencent à fomenter un plan dans lequel:
=> ils viendraient en tant que Pythie, son garde du corps et un officiel pour enquêter sur l’attaque de la maison par des tentacules noires et ses causes/conséquences (divines ?)
=> ils seraient des naufragés suite à une attaque en mer par l’île de Naxos
=> ils veulent jouer sur des visions/pseudo-visions pour plier le capitaine des soldats à leur volonté puis ensuite aviser sur le reste des troupes…

Le matin approchant, ils retournent se mettre à l’abris dans l’ancien grand terrier trouvé précédemment…
Re: Résumé chnonique vampire histoire
ven. 05/04/19 15:35
La soupe qui mousse


Une nouvelle nuit commence par une observation rapide du village. Rien n’a bougé par rapport à la veille. En particulier, le navire de guerre athénien (trop petit pour être considéré comme une trière), ses soldats et ses rameurs esclaves sont toujours là, aux grand dam des 3 vampires.

Après quelques tergiversations, ils mettent en route le plan défini la veille. Il sautent dans l’eau, et rejoignent le village en passant par la plage. Un garde les voit arriver et pose 2 questions particulièrement intelligentes “Qui êtes-vous ?” et “Qu’est-ce que vous faites là ?”. Devant ces 3 personnes (3 inconnus, trempés, en bord de mer, arrivant à pieds par la plage), n’importe qui d’un minimum sensé pourrait se dire “des naufragés” et “ils viennent chercher de l’aide”, mais apparemment la ligue de Delos a calé en protection de cette île les rebuts de l’intelligence humaine… Après quelques tentatives ratées d’explication à ce militaire décérébré, les 3 pseudo-naufragés sont aiguillés vers la milice civile du village.

A nouveaux les questions sont passablement judicieuses “qu’est-ce qu’on peut faire pour vous ?” sans se dire qu’un coin chaud et des vêtements secs pourraient être de bons goûts… Bref, on les mène enfin devant Lophos, chef de l’île. Il est actuellement en train de gérer la réparation du bâtiment qui a été partiellement démoli par des tentacules noires. Dans la conversation les vampires apprennent:
=> que Lophos avait un ami proche mort dans l’attaque (il était dans le bâtiment mais son corps a dû être pulvérisé puisqu’il n’a pas été retrouvé (pour le lecteur non averti, plus le vampire est vieux plus son corps se désagrège vite à sa mort ultime)
=> que 6 personnes au total sont morts
=> que des tentacules noires ont été repérés plusieurs fois suite au ralliement à la ligue de Delos
=> qu’entre la guerre, les raids de pirates… la population de l’île est vraiment très faible en ce moment.

Malgré les avertissements de Phobos sur l’état de la maison, Belisarius entre ensuite dans le bâtiment semi effondré pour y chercher quelques données (journal, tablettes, notes… du prédécesseur). Et un pan du bâtiment s’écroule sur lui. Alors que Lysandros se précipite pour essayer de le dégager, Eleonora tente d’empêcher les hommes de rentrer (pour éviter qu’ils voit Belisarius sans doute peu impacté par ce type de dégâts corporels). En vain… Belisarius est sorti des décombres, intact. Eleonora en rajoute une couche sur l’acharnement de la Déesse Nyx (déesse de la nuit) ou sans doute plus probablement de son mari Erebos (les ténèbres, l’obscurité des enfers…).

Lophos et les villageois sont inquiets. Ils proposent spontanément une maison inoccupée pour la petite troupe et un rendez-vous doit être organisé avec Remacles le chef des soldats de Delos. En attendant, les vampire vont faire un point avec Potos, la goule, pour éviter les discordances de récits. Son comportement inquiète Lysandros et Belisarius. Les Vampires préparent ensuite un plan consistant à inspecter toute la population en plusieurs nuits. pouvant ainsi créer un “serment du sang” avec Remacles et Lophos et pouvant aussi se nourrir plus facilement. Malheureusement, la conversation avec Lophos sur ce sujet est particulièrement inefficace. Les vampires se mettent à l’abris du soleil pour une nouvelle journée.

La nuit suivante commence avec une inquiétude. Il va falloir réussir à se nourrir sous peine, à terme, de ne plus se maîtriser et d’attaquer les humains à vue. Eleonora tente d’apitoyer une cible potentielle, pour la faire approcher et s’en nourrir. En vain. Belisarius se nourrit sur un soldat de Delos et le tue accidentellement.

Un entretien s’organise enfin avec le chef Remacles. Il indique que sa priorité est la maladie qui semble frapper ses soldats ce matin. Et meurt empoisonné en quelques secondes. Dans le campement c’est toute la troupe de Delos qui succombe.

C’est Potos qui a préparé la nourriture de la veille. Et il est fier d’avouer à son “bon maître” Belisarius que c’est bien lui qui a empoisonné tout le monde. Et c’est “pour aider” car il a senti que “les soldats vous posaient problème”. Après remontrance pour cette initiative malheureuse (17 morts supplémentaires, soit 17 source de Vitae en moins selon Lysandros), les vampires partent discuter de la situation avec Lophos. Puis Belisarius s’apprête à parler à l’ensemble de la population (civile et esclave du navire de guerre), non sans déclencher une certaine inquiétude (voire même une inquiétude certaine) auprès de ses 2 collègues d’infortune.
Re: Résumé chnonique vampire histoire
ven. 05/04/19 15:36
Visite inattendue

La foule s’amasse. Les gens entassent les corps et préparent un grand feu. Lophos les regroupe pour écouter un discours de Belisarius. Il enflamme la foule en leur expliquant que certains Dieux (Nyx, Erebos et Achlys leur fille, Déesse du poison, “ombre de la mort”, celle qui voile le regard du mourant…) sont mécontents de l’île et qu’ils ont attaqué/punis les responsables. Nous sommes ici pour aider à calmer la situation.

La foule s’enflamme et un type blond poignarde Lophos devant les yeux médusés des vampires et des gardes. L’homme semble passablement énervée mais si Eleonora ne perçoit pas d’influence surnaturelle à son encontre, Belisarius est persuadé qu’il s’agit d’un agent infiltré travaillant pour des Baalis. Entre une goule herboriste empoisonneuse de masse, un assassin blond Baali.… la population civile ne semble pas complètement équilibrée émotionnellement.

Les 3 vampires rencontrent le chef des gardes de la milice, Temaclès. Il doit essayer de prendre en main la situation. Il faudra le former à l’écriture ou lui trouver quelqu’un pour l’aider sur l’administratif. Il a peut de la réaction d’Athène et est très favorable à un raliement de l’île à Sparte pour obtenir sa protection.

Sur la galère, Belisarius et Eleonora apprennent
=> que Segeste (en Sicile) paie Athène pour se défendre contre Séliente.
=> qu’une paix temporaire durait depuis 5 ans
=> que Sparte a pris Hysai, proche de la cité libre d’Argos. Les spartiates n’y auraient épargné que les femmes et les enfants
=> que l’attaque de Milos serait éventuellement la première action de la ligue de Délos contre celle du Péloponnèse depuis la trêve.

Pendant ce temps, Lysandros “fait un point” autonomie/prise de décision avec Potos.

La nuit suivante commence par une double surprise: un petit mais rapide navire marchand est à quai et un vampire aussi. Le Ravnos se nomme Esdras. A la surprise d’Eleonora, Belisarius annonce qu’ils ne sont pas les maîtres de l’île. Pour lui, il faut rester discrets et ne pas se faire remarquer pour éviter une riposte d’Athène et des alliés potentiels du précédent propriétaire. Pour elle, il faut revendiquer l’île et se mettre sous la protection de Sparte puisque sinon n’importe quel vampire SDF (Sans Domaine Fixe) viendra revendiquer le coin.

L’arrivée de Lysandros coupe toute possibilité de tergiversation puisqu’il se déclare maître de l’île devant le Ravnos qui esquisse alors un sourire autant amusé que troublé. D’un côté le problème est réglé car les domaines alentours (déjà au courant de la disparition du prédécesseur) seront bientôt pour la nouvelle dirigeance locale et les Belisarius et Eleonora n’ont alors pas menti puisqu’eux ne sont pas dirigeants du coin mais Lysandros. Cependant la façon brutale, inattendue et unilatérale de Lysandros de faire cette annonce surprend Eleonora et Belisarius. Une fois de plus, lors de la conversation houleuse entre les 2 mâles adultes, la jeune Eleonora n’intervient pas. Est-elle vexée, surprise, lassée par une nouvelle dispute ou indifférente à cette querelle puisque les choses sont maintenant faite et irrémédiable ? Peut-être que l’instabilité légendaire de son clan frappe-t-elle à ce moment précis ? A moins qu’elle n’ait perçu quelque chose d’indicernable par ses 2 compagnons…

Avec la présence en ville d’un nouveau vampires, les 3 locaux revoient leur plan de la journée et restent à proximité du village. Ils en profitent pour repérer parmi les esclaves, une femme lettrée, Simna, pour aider le chef de la milice. Cette femme est à traiter avec attention et cordialité puisqu’elle semble être un Changelin. Eleonore récupère un sac de pièces dans la tente du chef des militaires athéniens. Ils apprennent aussi que le tailleur de Koressia se nomme Oikodomos et que son magistra est Ogkhos. Et dans son grand dénuement, l’île ne possède qu’un seul artisan reconnu, le sculpteur de Koressia. Plus le temps passe, plus les 3 vampires perçoivent la tâche de s’installer ici comme difficile… Certains songeraient-ils à déménager en utilisant le petit navire de guerre comme moyen de transport ?
Re: Résumé chnonique vampire histoire
ven. 05/04/19 15:36
Que de blaireaux...

La nuit se poursuit sous forme d’enquête sur “le blond” (l’assassin de Lophos). Il apparaît que cet homme a déjà montré quelques comportements violents par le passé. Il est aussi assez remonté contre Lophos et les tribus imposés par la ligue de Delos. La population n’a vraiment plus grand chose quand les taxes sont payés. Ses divers comportements l’ont déjà amenés jusqu’au cachot. C’est d’ailleurs là que Belisarius, Lysandros et Eleonora le retrouvent pour un interrogatoire, une fois les gardes éloignés. Ils n’en apprennent pas beaucoup plus. Sous les regards inquiets de Lysandros et Belisarius, Eleonora entre dans la cellule et poursuit l’interrogatoire juste à côté du prisonnier. Quand ils essaient de lui faire promettre de ne plus “mal agir” si s”il est libéré et que “le Blond” accepte en mentant éhontément, elle l’attaque directement à la gorge pour se nourrir. Ne voulant que se nourrir et le mettre hors service un moment, elle se restreint. Ce que ne fait pas Belisarisus quand il se nourrit à son tour sur le corps affaibli. Après avoir maquillé la mort en une exécution propre par un coup d’épée à la gorge, les 3 vampires annoncent le verdicte aux gardes.

Leur visite suivante se fait auprès de Potos qui réclame du sang une fois de plus. Même Eleonora est maintenant suspicieuse à son sujet. Son comportement ne correspond vraiment pas à celui qu’ils attendaient d’une goule.

Le trio finit sa nuit en allant discuter à nouveau avec Esdras.
=> prix (louveteau mâle commandé par Lysandros) = 500 drachmes ou équivalent.
=> il y a des vampires y compris parmi certains pirates.
=> dans l’équipage d’Esdras, il y a Ahmed (Mage ou un Sorcier humain) capable de manipuler le vent.

La nuit suivante, Esdras est parti. Les 3 vampires sont soulagés d’avoir enfin les mains libres pour s’implanter réellement. Ils commencent la soirée par continuer la goulification de personnes clé à Dekelia.

Le retour du pigeon, envoyé à Dame Menis de Naxos, est tout d’abord réjouissant… puis passablement décevant en lisant le contenu du message
=> “félicitations”
=> “vous êtes sous la protection de Sparte”
=> “venez sur Naxos quand vous aurez le temps pour un petit échange sur ce que vous avez fait.”

les 3 vampires prennent enfin la route vers Koressia et sa carrière de marbre si réputé et son temple intriguant pour Eleonora et effrayant pour Belisarius. Voulant interroger un blaireau sur les ruines du temple, Lysandros se fait attaquer. Les 3 vampires, heureux de se défouler un peu après le stress permanent des jours passés, massacre le pauvre animal. La peau récupérée sur la bête n’en sera que difficilement vendable…

La nuit suivante, ils entrent dans le village de Koressia, discutent tout d’abord avec Ogkos, magister de la ville, puis avec Oikodomos. Cet artisan les insupportent trèèèèèès rapidement. Faisant preuve d’un sang-froid surprenant, aucun des vampires ne déchiquette le malotru. Par contre il est méchamment menacé physiquement par Lysandros. Pour enfoncer le clou, Eleonora lui parle d’un éventuel mécontentement divin, lui annonce des difficultés dans les jours à venir et s’en va en entraînant ses ainés. (En tant que future “propriétaire” du village, elle ne veut pas le voir à feu et à sang.)

Le nouvelle discussion avec Ogkhos est enrichissante:
=> manque de main d’oeuvre qui serait pourtant bienvenue
=> le sculpteur Oikodomos est imbu de sa personne mais rapporte, en gros, ? des revenus de lîle (en temps qu’acheteur de marbre brute à la carrière et revendeur de sculptures vers les contrées voisines)
=> un Serment du sang est entamé avec Ogkhos par Eleonora.
Re: Résumé chnonique vampire histoire
dim. 07/04/19 22:31
Plus de blaireaux


Après cette première visite au village de Koressia, les vampires tentent de déblayer l’entrée du temple abandonné. Malheureusement, les capacités physiques d’ Eleonora, malgré un enthousiasme débordant, n’aident pas franchement à déplacer les rochers, pierres et autres racines qui encombrent cette accès millénaire. Le scepticisme de Belisarius sur la nécessité de visiter ce lieu inquiétant le rend tout aussi peu efficace. La puissance physique du seul Lysandros ne suffit donc pas à déblayer rapidement suffisamment de place pour permettre d’entrer. Le soleil menaçant de se lever, il faut donc attendre le lendemain pour entrer dans le bâtiment.

Lysandros, imitant la vision des prédateurs nocturnes, entame la descente. Devant cette obscurité, Belisarius semble encore plus réticent à descendre dans ce lieu particulièrement étrange (pour rappel: le bâtiment extrêmement vieux ne devrait pas, à son sens, être en pierre, mais au mieux en “merde séchée”). Eleonora, qui semble étonnamment y voir encore mieux que Lysandros là-dedans, prend Belisarius par la main et le guide dans cet escalier descendant sous sol.

Au bout de quelques minutes les vampires arrivent dans une salle immense. Elle semble vide à l’exception des statues et des gravures et inscriptions qui ornent les murs. Agacé par son incapacité à percevoir ce qui l’entoure, Belisarius ressort du temple pour aller se fabriquer une torche. Quand il redescend, toujours aussi peu convaincu, un faux mouvement dans l’escalier rapproche la torche de son visage et fait remonter en lui cette frayeur ancestrale de la Bête intérieure de tout vampire. Belisarius fuit se mettre à l’abris dans la grotte leur servant de refuge près de Koressia.

Pendant ce temps Lysandros et Elonora explorent la salle centrale de cet ancien palais. Les statues, inscriptions et gravures semblent indiquer que:
=> le palais souterrain est extrêmement ancien; a été délaissé et réutilisé à plusieurs reprises au cours des siècles.
=> Typhon (le plus gros des monstres mythique de Grèce), sa compagne Echina (la mère de tous les monstres), antédiluvien Seth, le brujah Ménélé (ancien prince d’Athène), et d’autres symboles ont participé à un rituel de très grande importance pendant 9 jours et 9 nuits.
=> Typhon semble être le Seth vénéré par le clan du même nom

Quand Belisarius, ayant trouvé le courage de revenir vers ses camarades avec sa torche, arrivent dans la pièce, il n’apprend qu’une chose de plus, c’est que l’écriture utilisée est elle aussi extrêmement ancienne, bizarrement, et qu’il ne la comprend pas.

Les vampires prennent la décision de dormir ici pendant la journée, après avoir camouflée l’entrée. La nuit est difficile. Lysandros, pour une fois rêve du rituel qui a été pratiqué et d’une montagne qui explose, détruisant ainsi une grande cité. A l’instar de toutes ses nuits, Eleonora fait des cauchemars. Mais dans moment de quiétude dans sa journée, elle fait le même rêve. Par contre Belisarius, toujours inquiet de ce lieu, passe une nuit monstrueuse de cauchemars et de frayeurs. Il se réveille avec une faim importante car sa frayeur semble l’avoir fait sué une grande partie de sa Vitae. Sa tunique est maintenant totalement imprégnée de sang.

Il est temps que quitter ce lieu chargé de pouvoir et de mystères. Eleonora s’arrête un moment et tient des propos incohérents dans sa conversation avec ses compagnons d’aventures. Ces derniers ont l’impression qu’elle tient 2 conversations en même temps: l’une avec eux, l’une avec quelqu’un d’autre. Peut-être un des dieux qu’elle vénère. Cela étant aussi brusquement qu’elle s’était arrêtée, elle part droit en direction du village d’un pas décidé. Elle part dans un premier temps affirmer le serment du sang sur le magistère Ogkhos. Elle se dirige ensuite vers la maison du sculpteur Oikodomos. A la grande surprise de Belisarius (qui semble avoir repris ses esprits depuis le départ du palais) et de Lysandros, Oikodomos semble torturé par quelque chose d’intérieur. Eleonora, consciente des effets du pouvoir utilisé 2 jours avant) profite de la situation pour faire promettre un meilleur comportement et une plus grande participation financière de l’artisan à la vie de l’île. Elle apaise ensuite sa victime et entraîne ses 2 camarades vers l’extérieur. Les 2 adultes, qui prenaient pour l’instant Eleonora pour une petite chose plus ou moins inoffensive, semble quelques peu préoccupés par sa capacité affichée à troubler l’esprit.

Mais comme la “fillette” repart rapidement dans le village, le gangrel et le tzimisce mettent le “problème” de côté et la suivent dans cette fouille dont ils ont enfin le temps. Comme supposé précédemment, un certain nombre de maison est inhabité et une ancienne forge est maintenant éteinte depuis longtemps.

La nuit se poursuit par une chasse de Lysandros. Mais son appel à un nouveau blaireau déclenche une attaque massive d’un groupe de ces animaux. Quelques jours auparavants, Lysandros avait estimé qu’un blaireau “c’est tout petit, c’est pas dangereux” mais s’inquiète maintenant d’être encerclé par ces créatures apparemment très agressives. Le combat s’engage griffes de blaireaux contres griffes de gangrel. Belisarius plonge dans la mêlée. Eleonora, de loin lance des conseils de loin. Lysandros ne recule pas mais imagine un instant le peu de gloire à finir, lui le vampire, le prédateur ultime, déchiqueté par une horde de blaireaux enragés. Le combat bien que peu dangereux directement semble vouloir s’éterniser et être coûteux en Vitae jusqu’à ce que sur un conseil éclairé insiste Belisarius à activer son vent blessant autour de lui. La meute de blaireaux est alors rapidement dispersée. Lysandros affamés se nourrissent sur les corps des quelques corps. Le bilan reste piteux car la faim ressentie avant le combat est plus grande après.

Que faire maintenant ? Partir au nord pour se présenter au village de Chora ? Redescendre plein sud pour retourner à Kesselia ? Une fois de plus, il faut envisager de finir de s’installer rapidement et d’agrandir la population avant de mourir de faim ou d’être obligés de quitter cette île...
Re: Résumé chnonique vampire histoire
mer. 10/04/19 22:46
Le dernier blaireau

Une nouvelle nuit commence. Lysandros part chasser le blaireaux une fois de plus. Il se nourrit facilement sur ces animaux contre lesquels il a désormais une réelle animosité. Pendant ce temps, Belisarius tente d’aller se nourrir sur un humain. Malheureusement sa proie fait un arrêt cardiaque pendant le Baiser et s’effondre dans ses bras. Entre la surprise et la panique, Belisarius tente de camoufler le corps (sans penser à finir de le boire d’ailleurs). Malheureusement Belisarius et la discrétion ne font toujours pas bon ménage et 2 gardes l'aperçoivent. Dans cette situation, les gardes réagissent rapidement et n’écoutent pas l’argumentaire proposé et attaquent le vampire. Celui-ci se laisse faire. Il n’a pas l’intention de tuer d’autres humains et se dit qu’au pire Eleonora pourra le faire libérer facilement puisque le magistère est devenu sa goule. Après avoir difficilement réussi à lui infliger quelques blessures, les 2 gardes, particulièrement fins il faut le dire, constate que leur suspect lève les bras depuis quelques secondes et se laisse totalement faire. Ils décident de l’amener en prison.

Pendant ce temps, Eleonora finit de lier au sang le Magistère Ogkhos. Une fois de plus elle l’apitoie un peu par un sourire enfantin et enjôleur, puis lui apport el Baiser et en même temps ouvre son poignet pour laisser couleur du sang dans sa bouche. Sa victime encore euphorique et grogy, elle entend de l’agitation dans la rue. En sortant, elle voit les 2 gardes emmener Belisarius en prison. Après une discussion rapide, elle se fait guider par un garde jusqu’au corps sans vie. Lysandros les rejoint à ce moment. Quand Eleonora (sur)joue la tristesse de gamine éplorée, Lysandros comprend qu’il se passe quelque chose de grave et entre dans le jeu. Tous les 2 ils temporisent un peu avant de retourner vers le village pour prévenir un Magistère Ogkhos impatient de faire plaisir à la petite.Belisarius est enfin libéré et les gardes vertement avertis de ne plus s’en prendre à un membre du trio.

Le plan initial des vampire consistait à chasser rapidement pendant qu’Eleonora finissait de prendre l’ascendant sur le Magistère, puis de partir rapidement vers le nord de l’île et le village de Chora. Maintenant, Belisarius doit se soigner et ce faisant s’approcher rapidement d’une soif qui pourrait être dévorante. Une fois des pièges posé (parce que les mauvaises surprises, ça va bien), Lysandros appelle des blaireaux (une fois de plus… est-on si loin d’une haine franche et déclarée ? ) et le dernier blaireau de l’île arrivent d’un pas lent de vieille bête finit en nourriture pour vampire.

Le chemin vers Chora se passe bien. Pour remplacer les blaireaux, sur le rivage, Lysandros appelle un phoque qui sert de nourriture à Belisarius qui commence à se sentir mieux. (On peut noter d’ailleurs à ce point du récit des comportements très différents dans la manière de se nourrir. Lysandros semble gourmand et vouloir être le plus souvent possible à sasiété. Belisarius lui, semble vouloir aussi se rapprocher de cet état, sans y parvenir puisque ses chasses sont quelque peu erratiques. Quand à Eleonora, ses compagnons ne la voient quasiment jamais aller se nourrir… la gamine sait-elle gérer sa Vitae ?)
En approchant de Chora, les vampires aperçoivent au loin un navire de la ligue du Péloponnèse qui semble se diriger vers Dekelia. Ils devront agir à Chora plus rapidement que prévu. Une fois de plus le sort s’acharne et ne leur laisse pas le temps de vaquer à leur affaires tranquillement. Le trio se demande vraiment si un jour ils finiront par réussir à s’implanter correctement sur l’île ou s’ils finiront par devoir la quitter pour ne pas mourir de faim. Etrangement, ils sont pour une fois en phase avec la population humaine qui se pose le même genre de questions...

A Chora donc, ils se présentent à la Magistère Dexias qui a déjà entendu parler d’eux (leur faisant gagner du temps). Elle leur parle du suicide d’un certain Aéthlios suite à la disparition de sa femme Epodée quelques nuits auparavant. Les vampires vont voir le corps en bas d’une falaise. Les traces sur place vont effectivement dans le sens d’un suicide. En observant le corps, soudainement Eleonora se fige. Après plusieurs secondes d’une immobilité parfaite, sous le regard inquiet de ses compagnons, elle bafouille quelques murmures sur “des terribles, dramatiques et funestes répercussions à cette mort”. Pour qui ? Comment? La vision ne le dit pas, mais le sens global est clair: ça va pas être joli à voir. Inquiète de cette vision, Eleonora pousse ses collègues à donner une sépulture décente au corps.

La nuit suivante, dans la maison d’Epodée et d’Aéthlios, Eleonora trouve un certain nombre de preuve d’un réel attachement réciproque des 2 membres du couple. La maison est laissée telle quelle.

Les 3 vampires retournent vers le sud. Bizarrement ce n’est pas Eleonora qui retarde le groupe, mais Belisarius qui se prend les pieds dans racines et fougères à répétition. Les 2 autres finissent par comprendre pourquoi on considère les vampires comme des être principalement hurbain. Ils leur faut donc passer une nouvelle nuit près de Koressia, après s’être une fois de plus nourris en ville. Mais, pour une fois, sans déclencher de catastrophe.

La nuit suivante, les vampire arrivent enfin près de Dekelia. A leur surprise le bateau athénien, qu’ils considéraient comme prise de guerre semble en mauvais état. Un peu agacés, ils rencontrent Maxos, une goule spartiate, qui dirigent un petit contingent de soldats. En arrivant près du village, pendant que Maxos déjeunait, son second a vu le bateau athénien et a pris l’initiative, passablement stupide, de l’éperonner (alors qu’aucun militaire n’étaient à bord puisqu’ils sont tous morts empoisonnés). Les 3 vampires et la goule ont une conversation frustrante due au manque de capacité de réflexion et de concentration de l’émissaire spartiate. Ils apprennent quand même que d’ici quelques mois, il leur faudra aller voir la Reine Rouge, Dame Kira à Sparte pour prêter allégeance en bonne et due forme. Maxos s’engage aussi à faire réparer le navire. Et devant la très maigre population de l’île leur donne des pistes pour faire des raids sur les îles voisines. Par exemple, des prisonniers de Milos ont été conduit aux mines de Laurion dans la baie de Thoricos, les vampires pourraient les libérer et les ramener ici. Belisarius et Eleonora s’agitent tout à coup en comprenant que leurs familles humaines (ou ce qu’il en reste puisque les hommes ont tous été tués) sont peut-être là-bas. En plus la place serait peut-être relativement accessible puisque Athène à envoyé il y a peu une grosse expédition vers la Sicile.

Les 3 damnés se rendent compte qu’il vont avoir besoin de l’aide de l’île de Naxos pour mener l’opération à bien. Ils envisagent de proposer de laisser la plupart des richesses à Dame Menis et qu’eux prennent les esclaves pour la repopulation de Paros. Dame Menis acceptera-t-elle ?
Re: Résumé chnonique vampire histoire
jeu. 25/04/19 18:50
Liberators


La nuit suivante, dès le coucher du soleil, les vampires embarquent vers Naxos. La discussion avec Dame Menis y est ouvertement courtoise mais pleine de sous-entendus. Elle ne peut leur prêter de forces armées pour s’attaquer aux mines visées mais propose de leur prêter un petit navire de commerce et un équipage réduit mais de confiance pour leur opération. L’autre solution éventuelle est d’aller sur une île utilisée par des pirates pour y engager des hommes pour récupérer des esclaves mais aussi des richesses. Après discussions, les 3 vampires optent pour le navire de commerce en privilégiant une opération furtive plutôt que brutale.

En discutant avec des mortels, les damnés glanent des informations et mettent au point une opération d’infiltration rapide:
=> l’équipage accostera en fin de journée la petite crique proche d’une concession connue et sans doute peu défendue.
=> les vampires iront voir sur place les installations et prépareront au plus vite une infiltration/exfiltration
=> l’action doit se faire dans la nuit puisque le navire, même dans la crique sera visible par tout navire passant à proximité de la côte. Il faudra donc être repartis avant.

En attendant la date fatidique, les vampire prennent enfin le temps d’aller chacun dans son village pour veiller au grain et s’installer plus sérieusement. Ils en profitent pour reprendre des forces, le faisant doucement pour ne pas affaiblir les populations déjà précaires. Maintenant qu’ils ont enfin du temps, ils commencent à se sentir chez eux et à pouvoir profiter réellement des bienfaits de leurs villages respectifs.

Une dizaine de jours plus tard, le navire de transport de Naxos arrivent, les vampires embarquent pour 3 jours de mer. Pendant ce temps Eleonora expliquent 3 choses très importante:
=> il faut cesser de l’appeler Eleonora en publique. En effet la population de Milos l’a connue sous ce nom là et ne comprendrait pas qu’elle n’ait pas grandie en 10 ans (si jamais ils tombent sur des esclaves originaires de Milos). Lysandros comprend le problème et venant de la “gamine” accepte l’explication. Belisarius est sceptique et pense que la proximité phonique du nouveau nom proposé “Sénélé Ora” (pour Eleonora) ne suffira pas à résoudre les difficultés à venir.
=> pour la même raison, elle portera une capuche et un masque de tissu sur le visage dans l’éventualité ou sa mère et ses soeurs seraient là.
=> dans cette éventualité, ses proches ne pourront vivre dans le village de Koressia, ce serait trop dangereux.
Lysandros lui demande si elle envisage de les transformer en vampires. Eleonora est alors catégorique et refuse de damner sa propre famille. “Ou alors les transformer en goules”, mais pour la petite c’est les libérer d’un esclavage pour un autre de forme différente. C’est quand elle évoque que la dernière solution de protéger son identité surnaturelle serait la mise à mort de sa famille, chose inimaginable, que la discussion se termine. Laissant quand même un certain nombre de doutes planer...

A l’arrivée, ils prennent le temps de trouver une cachette pour se protéger du soleil “au cas où…”. Puis inspectent le village sous toutes ses coutures. La dizaine de jours a fait son effet. L’observation est magnifique d’efficacité. La mine est repérée très facilement, la population d’esclave (une trentaine) est en bordure de village (en le contournant), des patrouilles de gardes apparemment peu professionnels et/ou peu motivés sont repérés. Un homme d’âge mûrs est crucifié près des quais.

Un plan est rapidement mis au point. Belisarius, en uniforme d’officier athénien, expliquera aux gardes qu’il réquisitionne les esclaves. Puis tout ce petit monde contournera le village en passant derrière dunes et broussailles pour regagner le bateau. Pour une fois, le plan se passe exactement comme prévu. Une vieille femme semble reconnaître la voix de Belisarius qui fait semblant de rien, bien qu’il ait reconnu sa mère. Après avoir rempli leur besace de quelques kilogrammes d’argent, pendant le trajet, Eleonora tente d’apaiser un peu quelques esclaves pour qu’ils ne tentent pas de fuir leur libération. Pendant ce temps, le trio apprend que le vieux Gilda, l’homme crucifié, est un forgeron. Après avoir amené tout le monde au bateau, les vampires repartent donc rechercher cet éventuel atout précieux. Là encore, à leur grande surprise, les 3 damnés réussissent leur opération discrètement. Le vieux Gilda étant très faible, Eleonora lui donne un peu de sa Vitae.

Alors que des cris d’alarmes résonnent au loin, l’équipage fait prendre la mer au bateau chargé d’une population de plus en plus agitée. Belisarius se présente à visage découvert, arrangue la foule et lui explique qu’elle sera libre sur l’île de Paros. Libre de se développer à nouveau, de vivre dans la paix spartiate et travailler à un monde meilleur. Toujours masquée, Eleonora se fige quelques seconde, puis aussitôt la fin du discours retourne s’abriter très rapidement. Ses 2 compères finissent par la suivre quelques minutes avant le lever du soleil et elle n’a que le temps de leur expliquer que sa mère est à bord, mais qu’elle doit rester cachée.

Les 3 jours de retours se passent sans difficulté. L’installation de cette nouvelle population s’organise rapidement. Il faut maintenant donner les grandes lignes aux administrateurs mortels pour re-développer l’île et envisager sérieusement d’aller à Sparte pour rencontrer la Reine Rouge...
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter