Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée
Phorum
Sujet posté par Lazaro 
Vampires, colonisation et immigration
ven. 29/05/15 15:23
Je ne savais pas trop quel titre donner à ce topic, l'idée est surtout d'échanger points de vue sur les richesses et les potentialités du MdT.

Je suis partis du constat que l'univers de Vampire était d'inspiration occidentale (sa mythologie, sa philosophie, son approche du monde et ses thèmes) et totalement inscrits (pour ne pas dire résultat) de la culture judéo-chrétienne. C'est d'ailleurs parfaitement expliqué et assumé dans le bouquin.

Sauf que les vampires ne sont pas nés en Europe, ni même en Palestine, mais s'étaient déjà éparpillés autour du monde bien avant que l'humanité n'est conscience que celui-ci était rond. C'est ce qui explique qu'il existait déjà (au moins) une lignée vampirique pré-colombienne, ainsi que des lignées asiatiques et africaines. Et d'ailleurs, la figure du vampire est une constante dans TOUTES les cultures du monde (certaines versions valent le détour ^^).

J'en profite pour remercier à mon tour le boulot de Bindusara dont le site, mon dieu qu'il est bien. Là-bas, j'ai vu que concernant ces lignées non occidentale, le BG officiel avait adopté plusieurs approches, dont certaines assez bien pensées.

Concernant les lignées africaines, elles disposent toutes de leur propre BG mais restent calquées (même disciplines, mêmes faiblesses, même lignées en fait) sur les européennes, seul change le nom. Ceci dit, étant donné les nombreux liens historiques et religieux ainsi que la proximité géographique entre l'Europe et l'Afrique dès l'Antiquité, cela justifie parfaitement que les lignées soient les mêmes.

Mais du coup je me demande si cela ne peux pas éventuellement impliquer qu'une même lignée d'Afrique et d'Europe (Bay't Mutasharid/Nosferatu, par exemple) se retrouve parfois en conflit avec la géopolitique de son époque, et je pense notamment aux conquêtes romaines puis aux croisades. Après je sais que certains clans sont particulièrement désunis et que ce genre d'affrontement peux représenter l'occasion pour les vampires de se débarasser d'un de leur rival au sein du clan.

Concernant les lignés d'Afrique noire, le BG officiel va cette fois-ci plus loin en proposant un système de moralité complètement différent. Je trouve l'idée géniale car on a là des lignées qui ont baignées d'avantage dans d'autres spiritualités et d'autres philosophie que le monothéisme occidental et moyen-oriental. Du coup je trouve ça parfaitement raccord et je me suis toujours demandé si quelqu'un avait déjà joué ou fait jouer des vampires de tradition africaine ? Des retours en terme de jouabilité et de rp concret ?

Après on a les Kuei-Jin, en Asie, qui non seulement ont un système de moralité encore plus différent mais ne semblent même pas posséder les mêmes disciplines ni exactement les mêmes termes de la malédiction de caïn. Pareil en ce qui les concerne, des retours ?

Après on a les fameux Tlaciques d'Amérique et là je suis un peu déçu, mais c'est par le traitement du continent en général par le BG du MdT. On a un continent coupé du reste de l'humanité depuis plus d'un millénaire et tout ce qu'on y trouve c'est une seule lignée vampirique qui disparaîtra quasiment face aux lignées européenne lors de la Conquête. Gros bof. Et c'est pareil pour les garous. Alors oui, la colonisation fut particulièrement violente et les culture pré-colombienne ont quasi-disparu mais quand même, il reste un certain syncrétisme. D'ailleurs, la lignée des Samedi pose pleins de bonnes questions.

Enfin, silence radio du côté de l'Océanie. Alors c'est vrai que les vampires font de piètres navigateurs, mais pareil.


Partant de ce tableau, je me pose la question des grands chocs entre les civilisations. Comment ceux-ci ont-ils pu être perçus et vécus par les vampires. Et je ne parle pas uniquement des croisades, des invasions barbares, mais plus historiquement proche, de la colonisation européenne et des mouvement migratoires.

Alors après je tiens à préciser que je minimise toujours au maximum l'influence des vampires dans l'Histoire. C'est mon parti-pris. Même si j'ai déjà pu voir de très bonnes utilisations de personnages historiques pour en faire des vampires dans le BG officiel, je préfère vraiment placer les vampires comme subissant les aléas de l'Histoire plutôt que de les imaginer tirer les ficelles d'une marionnette inexistante. Si l'humanité est un troupeau et qu'ils sont les loups, ils sont certes prédateurs mais se contentent de suivre le troupeau, pas de le guider. En tout cas, pas depuis l'Inquisition on va dire.

Un exemple concert avec la colonisation européenne. Comme pour les mortels, la colonisation présente de gros bénéfices pour la société vampirique. Pour les Anciens, elle permet de se débarasser d'adversaires ou d'infants trop génants en les envoyant à l'autre bout du monde sans avoir besoin de se salir les mains et la réputation en les tuant. Et pour les jeunes vampires, la colonisation présente l'opportunité d'acquérir des domaines qu'ils n'auraient jamais pu espérer obtenir en Europe, ainsi que d'échapper à l'autorité des princes.
Sauf que voilà, le soucis c'est que comme on l'a vu il y a déjà des vampires partout. Alors la question est : selon vous, comment les vampires ont ils pu vivre les grandes colonisation ? Y a-t-il eu des affrontements ? Des accords entre élites locales et envahisseurs ?

Enfin, avec l'amélioration des transports et la mondialisation, les mouvements migratoires ont augmentés de manière massive. Du coup, les mêmes questions se posent. Des vampires peuvent-ils suivrent les mouvements migratoires ? Contraints ou de leur plein grés ? Quels problèmes pour s'installer dans la nouvelle société vampirique de leur ville d'acceuil ?
avatar Re: Vampires, colonisation et immigration
ven. 29/05/15 19:00
Salut !

Pour commencer, une petite rectification : les Kuei-Jin ne sont pas des caïnites, ce qui expliquent qu'ils sont si différents =)

D'ailleurs, les deux "races" de vampires, se font plutôt la guerre qu'autres choses (il y a des exceptions, il existe des lignées de caïnites qui vivent au milieu des Kuei-Jin - en particulier les Wu Zao, deux lignées de Lasombras, une de Malkavien et une de Brujah). Ce qui fait que les mouvements migratoires entre l'Extrême-Orient et le reste du monde (Europe, sous-continent indien, Sibérie, Asie centrale, Moyen-Orient) ont été très violents entre caïnites et Kuei-Jin. En particulier en Inde (où il y a aussi des Kuei-Jin), en Mongolie et en Asie centrale.

Pour l'Amérique, il y a vraiment peu de vampires dans l'ensemble du continent (c'est plutôt un continent de Lupins, je dirais, mais je ne suis pas un spécialiste). la lignée des Tlaciques, quelques Gangrels, quelques Nosfératus, quelques Cappadociens, un ou deux Baalis (en gros, 4 à 5 mathusalems de la 4ème génération se sont déplacés dans le continent avant l'arrivée des Espagnols (et avant l'arrivée d'Hélène et Ménélé), et Absimiliard y aurait étreint un nombre inconnu de Nictuku - mais au moins deux). Voilà pourquoi il n'y a pas vraiment eu de guerre des civilisations au niveau vampirique. Ce fut plus une guerre Sabbat/Camarilla, voire contre les Lupins, qu'autre chose.

Pour l'Océanie, il n'y a pas de vampires avant l'arrivée des Européens, parce qu'il faut aux caïnites traverser les territoires Kuei-Jin pour s'y rendre (il y a un Nictuku, mais qui semble originaire d’Écosse plutôt que d'Australie).

Pour l'Afrique, sous le Sahara, avant l'arrivée des populations européennes autour du XVe siècle, les caïnites n'ont pas vraiment réussi à combattre les Laïbons. Cependant, il existe des caïnites qui ont de tout temps intégré pleinement les Laïbons, devenant de facto Laïbons.

Étrangement, c'est le seul continent (si on s'arrête au Sahara et au sud de l’Égypte/Soudan), où il n'y a pas de Nictuku (enfin... si on exclut également l'Océanie, voire l'Extrême-Orient !), et donc de Nosfératus. Probablement qu'ils ont été éliminés par les Laïbons. Quant aux Gangrels, grands voyageurs, il n'y en a pas car ils sont haïs par les Akunanses, l'une des lignées les plus anciennes parmi les Laïbons (même si Ennoïa y serait en torpeur - quoique là, c'est un peu plus compliqué).

Bref, il y a rarement eu accord entre les envahisseurs et les locaux =) En un sens, il y a peut-être eu accord lors des invasions barbares, entre les vampires "barbares" et les vampires "romains".

Après, pour les dernières questions, les vampires sont rarement contraints (à part peut-être les six premiers vampires britanniques envoyés parmi les bagnards en Australie). Mais ils n'ont pas la force d'empêcher les migrations (pour la période des invasions barbares, par exemple).

Voili voilou, je sais pas si j'ai bien répondu !
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter