Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée
Phorum
Sujet posté par Arabidopsis 
Allègeance, pledge et court
mar. 28/09/10 11:38
Re-bonjour je viens vous embéter avec mes questions ^^

Bon j'ai fait jouer à mes joueurs un prélude humain où ils ont eu la joie de tomber dans les griffes d'une vraie fée, celà a pris toute une séance et à la prochaine ils auront fini leur conversion, reviendront dans le monde mortel et découvriront la vie changeline (10 ans ont passé, leur fetch on vécu une vie qui n'est plus la leur etc...), et notament apprendront l'existense des courts et choisiront la leur.

Je précise que nous jouons à la Nouvelle Orléans (cadre de nos parties vampires et garous, ça fait que les repéres et les actions sur la ville dans un jeu se répercute en pseudo crossing over sur les autres ^^), j'ai donc créer les 4 factions saisonnières propre à la ville.

Alors que l'exemple du bouquin, Miami, est dans une situation ou la court d'été a pris l'ascendant, à ma NO le cycle des régences est toujours d'actualité, viens donc les problèmes d'allégences.

Quand un joueur rejoint une court, il préte serment envers cette cours (acquérant le mantle associé), se faisant ainsi le vassal du roi/reine local dans cette saison. Celà signifi-t'il qu'ils doivent sceller le pledge de vassalité envers leur souverain saisonnier ?

Mais il y a aussi le point de vue sur le Domaine globale, la ville en elle-même (le freehold donc), qui lui est régenté alternativement par chaque court. Les joueurs/perso jurent-ils donc vassalité au souverain actuel ? Et que font les 3 autres rois vis à vis de l'actuel régnant ?

Ou alors on considère que la plupart des membres des courts (sans pledge de vassalité) sont des "membres ordinaires" (bien qu'un haut mantle impliquera une forte inluence sur la court), que les "officiels" de la court ont quant à eux fait le pledge avec leur roi/reine, et que le petit cercle autour du souverain ont juré le pledge "chevalier" ?

Bien sur la durée de ces pledges aurait pour la plupart une durée saisonnière, mais sa reste tout de même très contraignant. Surtout que je sens bien l'un de mes joueurs tenter de chopper une couronne...

Donc à la limite un compromis ? Le roi du printemps hédoniste n'imposera pas de pledge à part pour ses proches collaborateurs, le roi de l'été militaire ou le roi d'hiver sectaire en imposera à quasi-tous, tandis que la reine d'automne oracle s'en fichera plus ou moins puisqu'elle prévoit les loyautés et trahisons depuis les 50 ans qu'elle est au poste ?

C'est comme ça que je verrais la situation, sauf vrai contresens avec le bg changeling...
Re: Allègeance, pledge et court
mer. 29/09/10 19:11
Salut!

Bon, les Cours et leurs serments, ça peut évidemment varier du tout au tout d'un lieu à l'autre et d'une Cour à l'autre. Cela dit, on peut estimer qu'il y a quelques habitudes relativement généralisées.

Déjà, le serment d'allégeance aura plutôt tendance à se faire sur un symbole de la cour (que le changelin peut être tenu ou non d'arborer de façon plus ou moins ostentatoire), et non sur l'Estrange. C'est tout simplement plus pratique: ça évite que la promesse ne soit décomptée du nombre limite, pour le changelin comme pour son souverain (par contre, si la promesse est rompue, en plus d'en subir les conséquences normale, le changelin aura la désagréable surprise de voir que toute sa cour est au courant de son manquement et que son Mantle aura dramatiquement diminué). De même, la serment à la Cour peur comprendre des clauses liant également le changelin au Domaine et/ou à ses règles (mais lesdites clauses dépendent beaucoup du degré de coopération du souverain saisonnier avec ses pairs, bien sûr). Sinon, si le roi ou la reine de la Cour est lié(e) au Domaine par serment, on peut considérer qu'indirectement, tous ses sujets le sont aussi. Voilà, donc il y a tout à fait moyen de bien alléger le nombre et l'encombrement des promesses d'allégeance.

Sinon, j'ai tendance à estimer que la durée d'une allégeance à une Cour est souvent d'au moins un an. La cour continue d'exister même lorsqu'elle n'est plus au pouvoir, après tout, et elle doit pouvoir continuer à compter sur ses membres même lorsqu'elle n'est plus sur le devant de la scène.
Re: Allègeance, pledge et court
dim. 03/10/10 15:47
Merci de ta réponse

C'est vrai qu'une promesse sur un symbole sera plus approprié, et ça ne limitera pas leur nombre de pledge possible...

Par rapport au Domaine je vais faire en sorte que tous les monarques soient lié, ça limitera les conflits entre eux à des intrigues politiques/complot avec peu d'echaffouré (et facilitera la création d'un motley multi-cours). Et le pledge de vassalité comprendra une clause pour le Domaine, ça obligera tout ce petit monde à se serrer les coudes face aux problèmes (surtout que vu la population vampirique de la NO ça sera pas du luxe, même si les vamp seront pas le thème central).

Par contre j'avais une idée pour une variante de pledge de vassalité pour la court d'automne. Comme dit plus haut, la reine d'automne est une wizened oracle puissante, voyant donc pas mal de choses dans l'avenir. Ainsi son pledge de vassalité ne serai pas basé sur "alliance 2" comme les autres, mais plutot sur les "faveurs" (dans le système aide moi je t'aiderais ensuite, si tu veux que je t'aide tu devra m'aider plus tard).
Etant donné ses dons ça surviendra relativement frequemment, vu qu'elle offrira des prédictions (faveur imposé mais compté comme tel, bien sur), que les pj devront lui rembourser d'une façons ou d'une autre, de même que s'ils sont dans la mouise elle pourra envoyer des agent pour les en tirer (et inversement, si les pj bosse pour elle ils accumuleront un capital de faveurs).

Je trouve que ça serait interressant, et ça m'assurerait un joker en quelque sorte (comme mon pj hier qui a voulu attaquer son fetch avec un couteau de cuisine alors que l'autre avait un fusil à pompe ... merci l'élémentaire smog de la court d'automne ><winking smiley
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter