Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée
Phorum
Sujet posté par Celestin83 
Testament de Longinus
mer. 07/02/07 00:31
Salut à tous les Tenebraiens !

Je travaille actuellement sur la mise en page finale du "Testament de Longinus", divisé en 5 oeuvres, livre essentiel de la Lancea Sanctum. Apres une campagne centrée sur la recuperation des textes du Testament que j'ecrivais au compte gouttes pour mes joueurs, l'idée m'est venu de donner une version "officieuse" de ce Testament, qui s'etale sur pres d'une centaine de pages. Le style d'ecriture s'approchera des maigres passages donné dans les supplements Vampire (autant sur le fond que sur la forme...)

Le seul probleme est que je n'ai acces qu'à des informations en VF de Vampire le Requiem, et je souhaitrais donc savoir si quelqu'un parmi vous en sait plus sur ce Livre grace à des infos de supplements en VO. Comme sur la mise en page, les differentes sections, des style d'ecriture particuliers etc... qui ne serait pas cité dans Lancea Sanctum en Vf.

Merci d'avance ^^

________________________________
"Dieu tue selon son bon vouloir
Et nous ferons comme Lui
Car aucune Creature de Dieu
Ne lui ressemble
Comme nous Lui ressemblons..."
avatar Re: Testament de Longinus
mer. 07/02/07 09:19
Salut ,

Je pense avoir lu deux trois trucs un peu partout, mais vu comment ma mémoire peut être faible je te re-réponderais apres plein de check. Sinon je sais ,de cette mémoire, que Zelani pourrait en posséder un fragement du dit testament la partie apocalypche !!! Je posterais en détails vers midi .

Re: Testament de Longinus
mer. 07/02/07 23:45
Citation

Je travaille actuellement sur la mise en page finale du "Testament de Longinus", divisé en 5 oeuvres, livre essentiel de la Lancea Sanctum. Apres une campagne centrée sur la recuperation des textes du Testament que j'ecrivais au compte gouttes pour mes joueurs, l'idée m'est venu de donner une version "officieuse" de ce Testament, qui s'etale sur pres d'une centaine de pages

Je ne puis que féliciter ton travail ! Il faut être un acharné pour écrire 100 du Testament de Longinus. Tu t'es inspiré de la Bible (Ancien et Nouveau Testament) ? Tu as écrit çà un peu comme le Rites des Dragons ?
Re: Testament de Longinus
jeu. 08/02/07 12:32
Un travail Herculéen, bon courage.

Pour ce qui est des sources VO, je ne me souviens pas avoir croisé la moindre information sur ledit testament en dehors de Lancea Sanctum. Je peux jeter un oeil ce soir pour confirmer.

Ze Purgatorius
gone fishing
Re: Testament de Longinus
jeu. 08/02/07 23:56
Lol merci Arthas ^^

Je m'inspire en effet d'un style d'écriture biblique et mystique, et l'avantage d'ecrire sur ce genre de livre c'est que comme il a été fragmenté au cours de l'histoire on peut se permettre uen certaine liberté ! Mais bon rien que le premier livre, la Malediction, est deja assez lourd à rediger.

Rites of the dragon se presente plus comme une autobiographie, alors que le Testament est un recueil plus ou moins fragmenté provenant d'auteurs differents, dont Longinus et le Monachus. Je m'inspire des passages ecrits dans le livre de base et dans Lancea Sanctum, en faisant commençé le Testament par ce passage mythique (à mon avis ^^) :

"La Malédiction de Longinus

Je suis le Monstre Sacré de Dieu,
Le buveur d’Humanité.
Pendant longtemps,
Je n’ai pus voir le rôle qu’il me fallait jouer,
Parce que je le cherchais avec des yeux humains,
Des yeux de mortel.

Aussi ais je couché sur la Vérité sur ces pages,
Pour vous qui cherchez comme moi aussi j’ai cherché.
Je ne suis pas quelque fauve impie
Qui rôde sous la noire grandeur de la Sainteté.
Je suis la Grandeur.
Je suis le Béni."


Et j'ai ajouté des passages du style :

"Mais il fut une époque
Celle qui vit le Fils de Dieu marcher à nos cotés
Où je fus le pire des pêcheurs
Un homme abject et impie
Ignorant des lois de Dieu et des hommes.
Pour me châtier le Seigneur m’infligea
La Malédiction que je porte aujourd’hui.

Les pages qui suivent vous enseigneront la Vérité
Caché aux yeux des simples mortels
Mais qui doit être révélé aux Damnés
Pour qu’il comprenne et glorifie
Le saint nom du Seigneur
Et accomplisse Sa Volonté.

A l’époque ou le Fils de l’Homme
Posait pour la première son fois regard sur le Monde
Une jeune femme apellé Livie accouchait
Seule car elle était prostituée et n’avait donc
Ni mari ni compagnon pour soulager ses douleurs.

Seule, elle mis au monde un fils
Celui qui deviendrait Longinus
Et porterait à jamais
La Malédiction du Seigneur.

L’enfant grandit sans père
Car il était un bâtard
Fruit des relations luxurieuses de sa mère.
Et tant d’hommes connurent Livie
Que nul ne saurait
Dire de qui était l’enfant.

Cela pesa lourd sur son coeur
Et le bâtard devint belliqueux
Et bagarreur.

Alors qu’il n’était pas sortis de l’enfance
Les autres gamins se moquaient de lui.
Regardez ! Voyez l’enfant sans père !
Fils d’une catin et d’un porc
Il pourrait tout aussi bien être
Le rejeton du Démon !

Ces paroles emplissaient
Le bâtard d’effroi et de colère
Et il ne se passait pas un jour
Sans qu’il ne passe sa haine
Sur ceux qu’il rencontrait."


Bon c'est ptet pas formidable mais c'est mieux que rien ^^

________________________________
"Dieu tue selon son bon vouloir
Et nous ferons comme Lui
Car aucune Creature de Dieu
Ne lui ressemble
Comme nous Lui ressemblons..."



Modifié 1 fois. Dernière modification le 02/08/2007 23:56 par Celestin83.
Re: Testament de Longinus
ven. 09/02/07 11:15
Salut,

Moi je trouve ça très bien, j'ai hate de lire la suite !!!
Re: Testament de Longinus
ven. 09/02/07 12:35
ouaip, encouragements et CONGRATULATIONS

Vidal Jarbeaux -chef archonte et diplomate- qui a du mal avec les nouvelles téchnologies
Re: Testament de Longinus
sam. 10/02/07 02:13
Avant tout je dois garder ceci en tête :

Introduction au Testament

Le Testament est composé de 5 livres distincts. Les chapitres sont écrit soit par Longinus à la première ou à la troisième personne, soit dicté par Longinus au Monachus. D’autres encore n’indique pas leur auteur. Le livre complet est en réalité composé de segments de textes fragmentés, ce qui rend une lecture critique un peu décousu, et le texte parfois confus.

- La Malédiction de Longinus : De sa naissance à sa rencontre avec Vahistael devant la tombe de Jésus et explication de la nature de la Malédiction. Le texte insinue que les péchés de Longinus (les Sept Capitaux) l’ont conduit à la Damnation, bien que Dieu ait prévu sa Damnation depuis l‘Aube des Temps. Sa mère, une prostituée du nom de Livia (ou Livie), est citée à plusieurs reprises, ce qui provoquera le schisme théologique du nom de « Heresie Livienne », voyant en elle l’équivalent de Marie pour Jésus, et donc une figure mystique superieur à Longinus.

- Les Tourments de Longinus : Après l’Ange, Longinus essaie de parler aux autres Vampires mais échoue. Longinus réalise au début qu’il peut boire n’importe quel mortel, hormis celui des disciples du Christ. Au début de l’an 100, Longinus découvre qu’il peut boire celui de certains chrétiens, jugés alors comme impur. Le dernier chapitre raconte sa découverte d’un monastère corrompu. Partie sanglante et atroce, mais il rencontre le Monachus, qui ne le craint pas, et après des nuits de discussions, il « l’étreindra ». Part ensuite dans le Monde pour y créer des infants et les ramener dans l’Abbaye Noir.

- La Règle de Golgotha : Il contient les lois et les préceptes de la Société Vampirique. C’est le plus court des 5 Livres. Le Monachus s’en inspira pour rédiger son Catéchisme Écarlate, livre presque aussi respecté que le Testament lui-même.

- Le Sanguinaria : Deux ouvrages réunis en un ? Raconte le destin des premiers Apôtres Noirs qui devaient enseigner la philosophie aux autres Damnés. Échec, deux tué par la Camarilla, une morte par des barbares dirigé par une femme loups-garous. L’histoire est entrecoupée de paroles et de citations/proverbes attribués à Longinus ou au Monachus.

- Le Livre d’Eschaton : Prophéties réalisé par Longinus lui-même pour guider ses descendants et les préparer au Jugement de Dieu. Vers sibyllins confus. Les derniers chapitres suggèrent qu’un vampire qui accomplit le rôle que Dieu lui à dévolu et qui survit jusqu’à la Fin du Temps pourra recevoir le pardon de ses fautes. Les Vampires infidèles seront livres à l’Enfer subissant un sort « plus terrible encore que les pêcheurs mortelles, car par deux fois ils auront rejetés la parole du Seigneur, notre Dieu. »

Note : apres renseignement Vahistael n'apparait jamais dans le Judeo-christianisme. Il n'est pas non plus cité comme l'un des 72 anges servants de la Kabbale. C'est bien un esprit du Zoroastrisme (ou Manicheisme) fondé par Zarathoustra en - 1600 av. JC. Cette religion prechait que le monde était le fruit de Ahura Muzda (ou Omzhda), qui l'avais voulu bon mais que l'Esprit Destructeur (Ahriman) s'acharne à corropmpre et detruire la Creation et l'Humanité.

Ces deux entites se livre un combat eternel pour la "possession" de l'Univers Materiel, et il convient à chaque homme de choisir sa voie. Les bons iront naturellement au Paradis, les mechants en Enfer. Ces similitudes avec le Christianisme est relativement troublant, surtout que les Juifs de l'epoque ne parlait pas encore de PAradis ou d'Enfer mais de "Scheol", lieu qui attendait tous les defunts apres la mort, hormis les Saints.

Contrairement au Christianisme (et au Judaisme, et à l'Islam) Ahriman, l'esprit mauvais, n'est pas inferieur à l'esprit de Creation, ni un "ange dechu de l'etat de grace". Pour combattre avec lui, Ahura Mazda à creer 7 Esprits Divins, capable de repousser le Mal a travers le Monde, chacun à leur façon.

L'un d'eux Asha Vista (Vahistael dans le Testament) represente le "Feu Divin" et la lumiere. Hors Longinus fut eblouis à sa vue comme "si une immense chaleur devorait ses os", ce qui confirme bien cette theorie...

J'accentue ce point particulier pour savoir si vous pensez que White Wolf essaie par la de lier Vampire (enfin la Lancea Sanctum du moins) à Mage ? Ou à Loups garous ? Y aurait il un equivalent de Vahistael au sein des "croyances" des deux autres races (ou même des Prometheens tant qu'on y est ^^) à votre connaissance ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 02/10/2007 02:34 par Celestin83.
Re: Testament de Longinus
sam. 10/02/07 02:14
Bon alors je me permet de tester d'autres passages ^^ :

"En grandissant s’ajouta
A son caractère belliqueux
La débauche de la chair
Dont il s’adonnait avec
Des prostitues et des veuves esseules.

Il se trouva même des compagnons de débauche
Partageant ses pêchés
Dans une maison de jeu et de catins
Où le bâtard perdait
Les maigres sous
Que sa mère rapportait.

Quand Livie voulut
Mettre un terme à cela
Son fils la frappa
La tira par les cheveux
Et la traîna dans la rue
Aux yeux de tous il déclara
« Voyez bien la Prostitué
Semblable à une chienne
Tout juste bonne à être monté
Qui voudrait me faire la morale ! »

Disant cela il la rué de coups
Et lui vola le peu d’argent qu’elle conservait
Et nul n’osait intervenir
Car tous craignait le caractère
Méchant de cet homme.

Ainsi il dépensa
L’argent qu’il avait dérobé
En jeu et en alcool
Puis il voulut
Connaître la chaire d’une prostituée
Mais il ne restait plus assez
D’argent pour ce pêché.

Ivre et inspiré par
Le Démon
Celui qui deviendrait Longinus
Rentra chez lui et vit
Sa mère en compagnie d’un autre homme
Il chassa l’intrus et frappa sa mère
Lui réclament encore de l’argent
Pour assouvir ses pêches de chair
Avec les amies de sa mère.

Mais Livie,
Que son fils avait condamné
A la plus basse des pauvretés
Ne pouvait plus rien donner
A son fils indigne et violent.

Comprenant cela, son fils bâtard
Se mit dans une grande colère
Et il décida d’assouvir ses besoins
Directement sur sa mère.

Celle-ci résista mais en vain
Ruée de coups, elle du céder
A l’acte infâme de son fils
Qui la viola avec plaisir.

Puis il s’endormit à ses cotés
Une fois son acte consommé
Laissant sa mère terrorisé
Sécher son sang et ses larmes.

Cette affaire fit grand bruit à l’époque
Car le fils indigne ne s’en cachait pas.
Il s’en vanta même auprès
De ses compagnons de débauche
Là où travaillaient nombre de femmes
Comme celle qui lui donna le jour.

Buvant le vin il déclara
« Mes amis, qui parmi vous
À déjà pris son plaisir
Avec une pute aussi avenante
Que ma chère mère ? »

Et le fils bâtard
Continuait sa vie de pêcheur
Car rien, disait ses voisins,
N’était trop ignoble pour cet homme.

Ainsi quand son cousin
Vint à sa rencontre
Pour le réprimander
Sur ce qu’avais subis sa mère
Le bâtard se mit en colère
Et ne voulant écouter ses paroles
Il frappa le visage de son cousin.

Prit l’épée qu’il avait dérobée à un marchand
Dans sa prime jeunesse
Et abattit la lame sur la main droite
Du fils de sa tante.

Il dit alors devant tous :
« Ma chienne de mère
N’a pas à être défendu
Par une ordure comme toi !
Je t’ai pris la main
Mais si je te revois
Je te couperais l’autre
Et je ferais subir à ta mère
Ce que la mienne a subis ! »

Ses mots provoquèrent un grand effroi
Dans le cœur de son cousin
Et il s’enfuit, laissant sa main
Aux pieds du criminel
Courant dans les rues
A la recherche d’une aide
Qu’il trouva, par la grâce de Dieu.
Mais quand on lui demanda
Qui lui avait fait subir cette
Infamie atroce
Il n’osa rien répondre
Car il avait très peur du fils bâtard
De sa tante violentée.




Modifié 2 fois. Dernière modification le 02/10/2007 13:44 par Celestin83.
Re: Testament de Longinus
sam. 10/02/07 11:50
La suite... la suite... la suite...
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter