Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée
Phorum
Sujet posté par Merwyn 
Ok, je commence à voir ... la lumière loin là-bas.
lun. 13/09/10 13:39
Ok, pas trop de cross-over.
Donc j'ai intérêt à jouer deux chroniques en parallèle, si mes joueurs veulent découvrir Loup-Garou...


Autrement je crois me souvenir que Piaffie avait suggéré que je construise un background solide à ma chronique (une ville self-made by Night) avec votre aide pour m'aider à me lancer... Si il y en a qui seraient d'accord de m'aider de manière épisodique (vu que je passe une fois par semaine, ça devrait pas être beaucoup de boulot à la fois...) afin de m'aider à monter ma première vraie chronique avec des PJs vampires... Ou plutôt qui le deviennent.

Alors ?

Je crois que je commence à voir la manière générale dont on doit Conter une chronique, mais rien n'est moins sûr... Après tout, je n'ai jamais joué de MDT, ni même vu/connu un MJ ou un joueur de MDT in real life ^^'
Faut dire que les bouquins ne sont pas des plus prolixes à ce sujet ! Certes, ça donne une idée, mais niveau exemple ou même explications, ils laissent une très très (trop) grande liberté, ce qui ne facilite pas du tout l'apprentissage lorsqu'on a seulement les livres à disposition...
Re: Ok, je commence à voir ... la lumière loin là-bas.
mar. 14/09/10 21:15
C'est parce que la liberté est immense, et les mj n'ont qu'un but s'amuser avec leurs joueurs, tout les groupes ne se ressemble pas, et même si les puristes ont pour beaucoup un quelque chose de plus, une table de grand gaillard sur D&D peut tout autant s'éclater !

Moi je suis la pour t'aider ! Cependant il me faut une base smiling smiley

tu peux retrouver dans la section mascarade la création de mon béziers by night peut être ça t'aidera a faire le premier pas !
Re: Ok, je commence à voir ... la lumière loin là-bas.
sam. 18/09/10 23:06
Et qu'entends-tu par base ?

Autrement, je puis globalement reprendre les trucs que je trouve pour Mascarade dans Requiem ???

Merci beaucoup Piaffie ^^ Tu es des plus constants, ce qui me laisse entrevoir un espoir de finalement réussir à monter une chronique correcte grâce à ton aide...
Mais on est pas rendu, c'est clair '^^
Re: Ok, je commence à voir ... la lumière loin là-bas.
dim. 19/09/10 14:55
Citation

Et qu'entends-tu par base ?

Alors une base ça ne change pas beaucoup de tes autres jeux ou tu maitrisais, Il te faut donc (je vais te mettre ce qu'il faut pour une base simple, bien sur toutes les chroniques ne demande pas les mêmes "bases"winking smiley

- Une Ville ou même un village si possible que tu connais bien ou sur la quelle tu peux t'y retrouver facilement (genre si tu prends Londres comme première ville ça va pas être de tout repos, gérer une ville ou il y a des centaines de vampire c'est pas des plus reposant pour un début !

- Préparer les Principales Pnj, leurs historiques et leurs fiches pour que tu saches exactement ce qu'ils peuvent faire. Attention tes pnjs puissant doivent inspirer de la crainte mais ne pas être immortel (quand un mj sauve ses pjs de façon inexplicable ça passe très mal en principe pour les joueurs). Tu dois aussi préparer leurs influences sur la ville et leurs principales occupations nocturnes.

- Maitriser le BG de tes PJs et si possible se servir de leurs histoires dans ton scénario car les Héros c'est eux !

- Ensuite je pense que le mieux que tu puisses faire et de leur donner des trucs très basique à faire et voir comment il se débrouille .

Par exemple un prince de L'invictus est mis au courant d'une brisure de mascarade par un groupe de vampire inconnu, et les joueurs devront aller nettoyer les traces ... C'est très drôle de voir comment les pjs se débrouillent(souvent mal) sur les trucs les plus simples ! Puis petit à petit et à force qu'ils gagnent en importance pour les dirigeants augmente le coté profond et surnaturelle de leurs quêtes ... par exemple une fois que ça fait 6 moi qu'ils épluchent des patates envoient les chercher un livre occulte important dans une église gardé par des Esprits ... Laisse leurs la possibilité de trahir le prince et de se barrer avec le bouquin pour tester leurs implications, ensuite tu pourras les punirs ou les glorifier etc...


Citation

Autrement, je puis globalement reprendre les trucs que je trouve pour Mascarade dans Requiem ???


Alors .... Oui et non, tu peux t'inspirer du caractère de certain personnage, de ce qu'ils ont fait pour les lieux occultes etc .. mais pas directement du Jeux de la Mascarade car il est complétement différent, cependant c'est très simple d'adapter le wod 1 au wod 2 pour la plupart des choses !

Voilà en espérant t'avoir aidé l'ami !
Re: Ok, je commence à voir ... la lumière loin là-bas.
jeu. 23/09/10 22:08
Ok, je vois ce que tu entends par base ^^

Alors, quelques questions en vrac :
-mes joueurs doivent-ils ou ne doivent-il pas également connaitre la ville en question ? (c'est quoi le mieux ?)
-ai-je intérêt à prendre une cité de 25k habitants, de 20k habitant ou un village de 1'000 habitants ?
-mes PNJs ont-il intérêt à être inspirés de personnes réelles, ou pas ?
-comment je fais pour évaluer la quantité de surnaturel présent en ville ?
(~10 fantomes, 20 vampires, 10 goules, etc. comment je quantifie tout cela ?)
-je les fais bourrin à quel point mes PNJs ?


Ou bien as-tu une méthode afin de créer cette base ?
Si oui, tu pourrais peut-être l'appliquer avec moi pas-à-pas ?
Comment vois-tu la chose ?

Merci beaucoup ^^
Re: Ok, je commence à voir ... la lumière loin là-bas.
ven. 24/09/10 01:14
1-Oui, c'est pas plus mal si les joueurs connaissent aussi la ville. C'est plus facile pour aux de se faire une idée des lieux. Evidemment, ça n'a rien d'indispensable non-plus, surtout si tu fais de bonnes descriptions.

2-Pour des vampires, une grosse ville est plus intéressante.Ce sont des prédateurs qui passent nettement plus inaperçus dans la foule, et sont souvent bien trop intéressés par le pouvoir et la politique pour se contenter de petites villes (quant à un village, ce n'est tout simplement pas viable, en tout cas pour une vraie communauté de vampires. A plusieurs, ils auraient vite fait de rendre tout le monde exsangue et d'attirer l'attention sur eux). Plus la ville est petite et, fatalement, moins il y aura de vampire. Or, la politique et les luttes de pouvoir tiennent un rôle capital dans cette gamme du mdt!

3-Pas trop de pnjs inspirés de personnes réelles. Cela dit, c'est bien d'en avoir une petite poignée quand même.D'illustres figures de l'histoire de la ville qui continuent d'exercer leur influence dans l'ombre, usant de leurs pouvoirs ou du vinculum pour garder un ascendant sur les dirigeants humains. En revanche, c'est assez délicat en ce qui concerne les personnalités actuelles. Il faut garder à l'esprit que les vampires ne vivent que la nuit, et qu'il est dur d'exercer un pouvoir direct sur la société en étant strictement noctambule et en n'ayant pas d'image sur les caméras et autres appareils photo!

4-La dose de surnaturel dépend de plein de choses! La taille de la ville (évidemment, beaucoup de vampires pour une grosse ville), son histoire (moins de fantômes dans une ville neuve, évidemment!), la politique du Prince (notamment concernant la tradition de progéniture)... Et évidemment de tes propres goûts et de ceux des joueurs! Le mieux, à mon avis, est que ça se construise au fil du jeu, en fonction des besoins, de la demande et de l'ambiance. Pars sur le principe que les vampires nouveaux-nés ne connaissent pas grand chose du monde surnaturel et que les différents peuples évitent en général de se croiser et se cachent les uns des autres. Du surnaturel, il peut y en avoir partout, mais les pjs ne s'en apercevront pas forcément. Puis, au fil du jeu, le rideau se lèvera petit à petit (ou pas). A mon avis, sinon, les goules peuvent facilement être au moins aussi nombreuses que les vampires (mais là encore, ça dépend de la politique du prince). Et les fantômes doivent être indénombrables (la plupart ne seront jamais identifiés).

5- Les PNJs bourrins ou pas, ça dépend seulement de toi et de tes joueurs. A mon avis, la plupart des vampires ne sont pas vraiment taillés pour le combat . Il leur est souvent plus intéressant de développer leurs aspects mentaux et sociaux (tout aussi puissants, dans le mdt, si ce n'est plus!). En revanche, ils peuvent éventuellement choisir leurs goules et esclaves parmi les plus costauds pour faire le sale boulot.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 09/24/2010 23:37 par Inmios.
avatar Re: Ok, je commence à voir ... la lumière loin là-bas.
ven. 24/09/10 09:53
> -mes joueurs doivent-ils ou ne doivent-il pas
> également connaitre la ville en question ? (c'est
> quoi le mieux ?)

Tout dépend de leur implication politique dans la ville, et de comment tu compte jouer leur introduction. Peut être as tu prévu des scènes où ils découvrent les loi, des faubourg ou encore les mœurs de la ville au fur et à mesure ? Ou veux tu qu'ils aient une base sur laquelle tu peux t'appuyer ?

> -ai-je intérêt à prendre une cité de 25k
> habitants, de 20k habitant ou un village de 1'000
> habitants ?

Les vampires sont des parasites en quelque sorte, plus tu as d'humains plus tu en auras. Mais c'est aussi des créatures sociales donc plus tu auras de vampires, plus tu auras de factions et de complications (intrigues) politiques.

> -mes PNJs ont-il intérêt à être inspirés de
> personnes réelles, ou pas ?

Oui si ça peut te permettre de donner du réalisme, et de reproduire plus facilement "les petits trucs" qui donneront de l'intérêt à tes pnj . Le tout et de doser minutieusement certains traits, pour que tes joueurs ne s'en rendent pas compte de suite ! Il faut aussi éviter de garder les mêmes noms etc.

> -comment je fais pour évaluer la quantité de
> surnaturel présent en ville ?
> (~10 fantomes, 20 vampires, 10 goules, etc.
> comment je quantifie tout cela ?)

Pour les vampire je sais qu'il y a un ratio que je n'ai pas en tête. Mais tout dépend de TON setting. Et de ce que tu veux faire jouer. Est ce que les fantômes ont une place importante dans ta ville, comme c'est suggéré pour N. Orleans ? Et puis les pj ont ils vraiment le temps et les moyen de rencontrer tous les fantômes/garou/zombies du coin ?

Concernant les goules, c'est la même chose. Si dans ta ville il est courant d'en avoir, intègre les dans le décor mais sorts en une ou deux d'exception qui fréquenterons les pjs. Sinon, si tu veux garder un registre invictus considère les comme des objets ou des instruments (de pouvoir ?) après tout, rares ceux qui voient en eux plus que ça !

> -je les fais bourrin à quel point mes PNJs ?

Autant que tu veux. Tu peux même leur donner un pouvoir infini si ça te chante; il est juste conseiller de garder un ratio plus ou moins logique afin de donner tout son intérêt à la société vampirique. Et comme le dit Inmios, le bourinage ne doit pas être vu qu'au niveau des capacités physiques. Un prince "méga fort" est certes avantagé physiquement; mais il aura besoin surtout besoin de son mental et des bonnes relations s'il veut monter et garder le trône... Ce là dit, des princes sans personnalités qui regardent toujours vers leurs conseillers avant de répondre ça existe aussi !
Ma base : une ville ?
sam. 25/09/10 23:33
Ok. bon voilà comment je vois les choses, suite à vos conseils éclairés :

je vais prendre une ville que je connais très bien (jusqu'au nom des rues trop étroites pour croiser en voiture ^^') : Yverdon-les-bains, c'est en Suisse, vous connaissez pas, c'est normal winking smiley
Et que mes joueurs connaissent tous plus ou moins bien... (ils ont tous vécus dans un rayon de 20km autour durant plus ou moins longtemps.)

Caractéristiques réelles :
-environ 25'000 habitants
-c'est au bord d'un lac -> il y un port de plaisance, une plage mais rien de très conséquent
-une gare ferroviaire (l'une des premières de Suisse), très dangereuse de nuit...
-un château reconverti en musée/théâtre
-un théâtre/salle de concert
-une vieille ville qui se trouve être le centre ville, remplie de boutiques, etc.
-piscine, patinoire, terrain de foot, hôpital, centre thermal, plusieurs parcs de différentes tailles
-peu de "buildings" : c'est dans les 3-4 étages au centre-ville et on trouve des immeubles de 10 étages dans certaines zones "résidentielles" moderne...
-rien de particulier la nuit : pas de boite de nuit ou autre...

Bref, rien d'intéressant ^^'
Comment est-ce que je m'y prends pour cela transformer en base solide pour ma première vraie chronique "Vampire le Requiem" ???
Re: Ma base : une ville ?
dim. 26/09/10 11:27
Bon, déjà, une constante dans le MdT est qu'il faut toujours noircir le trait. L'hôpital tout propre devient franchement glauque, la gare déjà dangereuse la nuit le devient encore plus (un repaire de garous Purs ou de rejetons de Bélial, ou que sais-je encore...).

Pour Vampire, il serait aussi bon que tu étudies bien l'histoire de ta ville. Beaucoup de membres de la Famille sont très anciens et ont pu jouer un rôle prépondérant dans cette histoire, à une époque ou une autre. Cela peut d'ailleurs constituer un ressort scénaristique intéressant, par exemple dans le cas d'un complot séculaire dans lequel les dates marquantes du passé de la ville ont toutes été des jalons posés par les vampires et menant vers un but obscur. Le passé peut avoir un grand rôle dans une chronique de Vampire (c'est vrai aussi chez les mages, également assez adeptes des vieux complots, bien que généralement -j'ai bien dit généralement- moins immortels).

Le fait que la ville ait peu d'activité nocturne n'est pas un bon point pour une chronique de Vampire... Mais ce n'est pas rédhibitoire pour autant. D'une part, n'oublie pas que la ville de ta chronique n'est pas forcément exactement la ville réelle. Rien ne t'empêche de broder un peu sur l'existant. S'il n'y a pas de boîtes de nuit dans la réalité, il en existera, au moins dans la version mdt (mais ça ne serait pas surprenant dans la réalité non-plus) des versions plus underground qui ne seront pour le coup pas réglementées et seront, mdt oblige, carrément plus glauques. Tant qu'à faire, elles seront même probablement gérées par des vampires, probablement des Daeva (mais pas forcément, il faut aussi savoir sortir des archétypes, tout en admettant qu'ils s'appliquent quand même souvent).

Les buildings ne sont absolument pas indispensables pour une chronique mdt. C'est juste un élément du décor. Ne te soucie pas de ne pas en avoir. De toutes façons, à partir du moment où l'action se situe en Europe, ils se font nettement plus rare qu'aux Etats Unis, même dans les capitales. S'ils étaient indispensables à une bonne chronique, on serait mal barrés ^^.

Le lac est un bon endroit pour faire du cross-over si jamais tu veux en faire (encore une fois, à mon avis, c'est à éviter en début de chronique. Il me semble plus avisé de centrer les premiers chapitres sur les vampires, mais plus tard, ça peut être intéressant). C'est le genre d'endroit où on pourrait s'attendre à trouver un locus ou de puissants Esprits (la ville s'étant probablement implantée là à cause du lac, déjà, il doit compter énormément pour ses habitants et pour son Histoire, et l'Esprit du lac est en conséquence probablement très puissant), et donc des Loup-Garous. De la même façon, le lac, lorsqu'il est calme, doit être bien rélféchissant, et comme en outre il doit constituer un important point de repère pour les habitants de la région, on peut supposer qu'il doit correspondre à une importante Porte vers la Haie (probablement même sur une grande route vers l'Arcadie) et doit donc attirer un certain nombre de Changelins (et autres fae moins avenants les uns que les autres)... Et puis, mdt oblige, le fond du lac doit compter beaucoup de cadavres qu'on a cherché à faire oublier tout au long de l'histoire de la ville. Il est donc probablement un théâtre d'apparitions fantômatiques. Peut-être même que ses profondeurs abritent une porte avernienne vers l'Underworld... Bref, tu as de quoi faire, avec ce lac! De tels lieux se retrouvent aisément à l'intersection des mondes.

Sinon, les vieux (et donc puissants) vampires seront vraisemblablement attachés à la vieille ville, où ils ont tous leurs repères. Ils tiendront sans doute le quartier d'une main de fer. Bien mal avisé serait le petit jeunot qui viendrait y troubler l'ordre établit...

Exploite tout ce que tu peux pour l'ambiance, aussi. La station thermale, par exemple, est à ciel ouvert, ce qui signifie que dès qu'il fait un peu froid (en Suisse, ça arrive parfois, l'hiver, me semble-t-il) ça dégage énormément de brume bien compacte... Il peut s'y passer bien des choses, dans l'univers du mdt (en outre, certains personnages sont tout à fait capables de se changer en brume! Un tel environnement les rendrait plus que redoutables! Je pense en particulier aux Gangrels et à certains changelins élémentaux. Cet endroit, du coup, constitue même probablement leur territoire, tant ils y sont puissants).

Un théâtre me semble être un bon endroit pour réunir la Famille de temps à autres, lors d'une "représentation privée". Ça peut-être un lieu important de la Danse Macabre. Un peu cliché, mais ça fonctionne tellement bien...
Un hôpital est forcément un lieu important pour les vampires. Tant de victimes faciles, sans défense, réunies dans un seul lieu... En plus, une bonne partie du personnel ne travaille que de nuit, donc ça peut servir de couverture à quelques vampires. Bon, par contre, le prince y règlemente probablement la chasse, parce que les excès y sont vraiment trop faciles et que ça mettrait en danger la Mascarade.

Bon, sinon, la ville n'est pas immense. Pour 25 000 habitants, il ne doit pas y avoir énormément de vampires. Pas plus de 10-20, j'imagine (selon mes ratios, et encore je pense être large. Personnellement, avec Nantes et ses 280 000 habitants, je n'avais pas mis plus de quelques dizaines de vampires reconnus, à titre de comparaison). C'est bien assez pour jouer, cela dit... Mais ça veut aussi dire: ne fait pas n'importe quoi de tes pnj vampire! Tu ne peux pas te permettre d'en faire de la chair à canon! La communauté étant petite, chacun d'entre eux est important. La mort du moindre vampire est un évènement ! En gros, tu peux difficilement te permettre un scénario très bourrin si tu veux rester crédible. Mais si tu restes subtil, c'est largement jouable. Ajoute à cela autant de goules, et tu as déjà bien de quoi faire, au moins pour un début de chronique. Si par la suite toi ou tes joueurs vous y sentez à l'étroit, rien n'empêche de migrer vers Lausanne, qui n'est pas bien loin et nettement plus grande (3M d'habitants, tout de même !). Les vampires n'ont certes pas pour habitude de beaucoup bouger, mais ça se fait. En plus, ça reste ton canton, donc j'imagine que tu dois relativement bien connaître cette ville aussi, non? Si tu veux bourriner, Lausanne me paraît plus appropriée qu'Yverdon, d'ailleurs... Mais sinon, Yverdon me semble bien pour démarrer.

Voilà donc ce que j'en pense. J'espère que ça peut t'aider.
Re: Ma base : une ville ?
jeu. 30/09/10 22:24
Ok, je vois ce que tu veux dire ^^
Pour Lausanne, effectivement, c'est pas loin, mais la moitié des Suisses n'y vit pas : ce ne sont pas 3M habitants mais plutôt 300k ;-)
Mais c'est une bonne idée de migrer par la suite ^^
Est-ce que je garde les noms réels ou je laisse mes joueurs découvrir eux même qu'il s'agit de cette ville qu'ils connaissent tous assez bien ? (faux noms, etc. ?)

Pour le reste, une fois que je commence à me faire une idée de l'ébauche de ma cité, quel est le meilleur de moyen de procéder pour monter ma chronique ???
Pour les PNJs, des conseils ? Et les antagonistes ?

Autrement, niveau début de chronique, je ça starte comment ? Pas par l'étreinte, si ?

PS : ouah, ça déstabilise ce nouveau forum '^^
Mais c'est joli... Moins pratique mais plus joli... Tout comme le web à lui même évoluer ^^'
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter