Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée
Phorum
Sujet posté par Nizan 
Re: Mort de Michel : chute de constantinople
ven. 18/03/11 20:49
Citation
Loki
Donc en ce qui est des Obertus et des Trems, je ne sais pas trop. Les trems sont les seuls avec le pouvoir et la volonté de monter une chose d'envergure comme mettre l'un contre l'autre les membres de deux clans. Sans compter que le bouquin ne fait que répter que les tzime haissent les trems sur toute autre chose, ils vont etre totalement dépaisés (ce qui n'est pas trop mal en tout cas). Disons que si les tremere vont aussi loin que détruire ou faire détruire une infante de Symeon, ce serait bien pour justifier le fait qu'ils cherchent à se rattacher à leur clan, si ce n'est que contre les sorciers.

Si les Tremeres détruisent une infante de Syméon, ils risqueraient de se mettre toute la famille des Obertus à dos. La famille est très liée, surtout les deux frères Syméon et Ghésu. De plus, Syméon étant positionné haut dans la hiérarchie de Constantinople (il est Questeur), il pourrait également rallier les autres familles à sa cause, contre les Tremeres. Donc les Tremeres auraient non seulement intérêt a faire porter le chapeau aux Tzimisces, mais surtout a bien préparer leur coup parce que s'ils se font gauler, c'est mal engagé pour eux. D'autant que Constantinople, même divisée, a des moyens très importants.

Rien d'impossible cela dit.

Citation
Loki
Sinon plutot que les tzimisce ils pourraient viser quelqu'un d'autre, par exemple le Baron? Ca peut etre si celui-ci a quelque chose contre eux (ben en fin des comptes ça se peut) et s'il les gène avec sa lutte contre les latins. Mais est-qu'ils sont considerés plus latin ou plus greques les trems... je sais pas.

En l'an Mil il n'y a ni Baron, ni latins ^^ Le terme latin désignera plutôt les italiens, mais globalement, les antagonismes vont d'abord se baser sur la religion, entre des orthodoxes "qui suivent la véritable voie de Dieu" et des catholiques "schismatiques" (terme très insultant pour l'époque !). En l'an Mil le schisme n'a pas encore eu lieu (1043) et les Tremeres sont dans une région en cours d'évangélisation, donc difficile de se prononcer.
Après, quand le Baron sera là, il sera un serviteur zélé des Obertus, proche de Syméon. Donc s'en prendre à l'un ou l'autre revient un peu au même.

Citation
Loki
L'intrigue de Thérèse m'a paru tout de suite un peu fin à soi meme, dans le genre 'le renegat' mais délié de tout le reste, si ce ne sera Myka Vykos et d'autres cainites qui vont leur rendre visite, mais pour ça il faudra attendre. Donc je voulais lui laiser du temps pour monter son cirque à elle pour que ça soit plus intéressant. En plus il me parait que en l'an mille Achmet n'est pas la, ou c'est son sire que n'est pas la - je sais plus.

Le sire d'Achmet, Orphée, n'est que très brièvement cité dans une proposition d'intrigue à la fin du Liber Constantinopolis.
Achmet arrive à Constantinople en 1140, Thérèse Kymène en 1190 et Abétorius un peu après elle (la date précise n'est pas donnée).

Le truc, c'est qu'officiellement il n'y a quasiment aucun lien entre les intrigues des Tremeres et Constantinople. L'arrivée d'Abétorius est le premier contact entre les deux, et Abétorius est là pour négocier la création d'une fondation, donc ne surtout pas se fâcher avec les autorités pour obtenir l'autorisation. Quand il arrive en ville, Anne Comnène va rendre visite en secret à Thérèse Kymène pour avoir des conseils sur la façon de le gérer... Preuve que les Tremeres sont encore très mal connus en 1197.

A la limite, Vykos pourrait davantage t'être utile. Il est étreint en 1002, donc tout prêt de l'an Mil, et est assez concerné par les intrigues Tremere / Tzimisce, puisqu'il est un ancien mage Tremere qui hait son ancienne maison -tout particulièrement Goratrix-. De leur vivant, les deux étaient rivaux, et Goratrix avait d'ailleurs envoyé Myca vers l'est pour s'en débarrasser... Constatant son échec, on peut tout à fait imaginer Goratrix intriguer dans son coin pour nuire à Myca.


Manu
Re: Mort de Michel : chute de constantinople
ven. 18/03/11 22:09
Citation
Loki
Alors je pourrais commencer en 1185 avant les revoltes, mais qu'est-ce qu'il se passe justement (derrière en fait), je sais plus.

Longue histoire : A l'origine, Doukas manipule des chasseurs de sorcières pour détruire Septima Dominica. L'infant de Septima Dominica, Nicéphore, non-vit très mal la perte de sa Dame à qui il était très lié, et cherche le responsable. Gregorius Dimities, l'agent de l'Inconnu à Constantinople, profite de la faille : à l'aide d'Aliénation, il fait croire que Caius est le responsable et pousse Nicéphore à rejoindre l'Inconnu. Nicéphore ourdit alors un plan pour humilier Caius : il ordonne à Epirus, un autre Ventrue Antonien, d'encourager le peuple romain à se soulever contre les latins. Cela donne des émeutes où tous les caïnites latins sont détruits, sauf une, Gabrielle de Gênes (sauvée par Syméon).
Narsès est furieux, et exige de Constantinople de nouveaux avantages commerciaux et que le quartier latin de Constantinople devienne une entité autonome sous sa seule autorité. Constantinople étant déjà financièrement tenue par les cou***** par Venise, elle n'a d'autre choix que d'accepter. Pour apaiser la colère de Narsès, Caius accède à toutes ses demandes, et trouve des boucs émissaires qu'il fait sommairement exécuter : le Brujah Tribonius et le Ventrue Epirus. D'ailleurs, celui-ci sera tellement fidèle à Nicéphore qu'il se laissera exécuter sans le balancer... Résultat, la famille antonienne est affaiblie, Venise est renforcée, et Caius humilié. Carton plein pour Nicéphore.

Citation
Loki
Si les Obertus savent que les trems les prefèrent aux tzimisce des Carpathes, est-ce qu'ils pourraient envisager de s'allier avec eux en secret? De la haine de Dracon pour le koldunisme il peut penser que ses frère sont une catastrophe réelle, bien plus que les tremere. En plus toujours pour l'opposition du dragon à l'hérésie cainite, il pourrait soutenir la montée en pouvoir des trems contre les lasombra du quartier latin, je pense à Alfonso. Qui en plus traffique avec l'Inconnu.
Bref, le Reve d'abord, la haine pour les trems beaucoup plus bas. En plus toujours les dragon n'a pas de raison de les détester plus que les autres.

Dans une optique où Syméon cherche à recoller les morceaux avec les Tzimisces des Carpates, ça serait assez mal venu. Myca Vykos serait contre, sauf si cela peut nuire à Goratrix. Quant à Ghésu, le vrai décideur en la matière, il non-vit replié dans son monastère et se fout complètement de ce qui se passe dehors.

Après, tout est modifiable avec une bonne règle d'or.

Citation
Loki
Sinon, des questions importantes: quand est-ce que meurt Michael? Depuis quand il est (completement) fou? J'ai l'impression que ça ne soit pas trop clair. Je peux toujours remporter sa mort. Ou ne pas le faire mourir du tout.

Michel meurt pendant la quatrième croisade, en 1204, à la chute de Constantinople. Son basculement dans la folie par les manipulations de Gregorius Dimities a été très progressif. Cela dit, on peut identifier un point de non-retour en 888, lors du départ du Dracon. Très affecté par ce départ, Michel se laisse de plus en plus aller à la torpeur. On le voit de moins en moins, puis plus du tout.

Citation
Loki
Quand est-ce que les Giovanni vont se mettre à tuer du Cappadocien? Comment ils y prennent? Histoire de voir si mon idée de commencer par repandre des rumeurs chez les mortels n'est pas trop naive. Si tout mortel croit les vampires pale et cadavériques, ça fait une raison de plus de tuer l'originel qui gène et garder les Gio qui eux ils ne sont pas cadavériques. En plus une famille qui a la volonté et l'organisation de se mettre contre son propre clan et gagner, tout vampire le veut de son coté et pas contre.

Il me semble qu'il n'y a pas de massacre de Cappadocien avant la Conspiration d'Isaac en 1444, mais je connais mal les Giovanni chronicles.


Manu
Re: Mort de Michel : chute de constantinople
sam. 19/03/11 01:13
Ralala mais avec ce jeu on ne peut rien faire: tout ce qu'on imagine, c'est contredit par une nouvelle donnée! ;>
Je vais tout éclater quoi!

Citation
Manu
Alors je pourrais commencer en 1185 avant les revoltes, mais qu'est-ce qu'il se passe justement (derrière en fait), je sais plus.

Longue histoire : A l'origine, Doukas manipule des chasseurs de sorcières pour détruire Septima Dominica. L'infant de Septima Dominica, Nicéphore, non-vit très mal la perte de sa Dame à qui il était très lié, et cherche le responsable. Gregorius Dimities, l'agent de l'Inconnu à Constantinople, profite de la faille : à l'aide d'Aliénation, il fait croire que Caius est le responsable et pousse Nicéphore à rejoindre l'Inconnu. Nicéphore ourdit alors un plan pour humilier Caius : il ordonne à Epirus, un autre Ventrue Antonien, d'encourager le peuple romain à se soulever contre les latins. Cela donne des émeutes où tous les caïnites latins sont détruits, sauf une, Gabrielle de Gênes (sauvée par Syméon).
Narsès est furieux, et exige de Constantinople de nouveaux avantages commerciaux et que le quartier latin de Constantinople devienne une entité autonome sous sa seule autorité. Constantinople étant déjà financièrement tenue par les cou***** par Venise, elle n'a d'autre choix que d'accepter. Pour apaiser la colère de Narsès, Caius accède à toutes ses demandes, et trouve des boucs émissaires qu'il fait sommairement exécuter : le Brujah Tribonius et le Ventrue Epirus. D'ailleurs, celui-ci sera tellement fidèle à Nicéphore qu'il se laissera exécuter sans le balancer... Résultat, la famille antonienne est affaiblie, Venise est renforcée, et Caius humilié. Carton plein pour Nicéphore.

Le peuple en émeute=les mortels?
Attention: je vois la un gachit de vampires officiels alors que parmis mes joueurs il y'a une Assamite qui demandera bientot de bouffer. Disons qu'Epirus au moins s'est enfui, ça va faire une chasse pour la joueuse en question, financée par Nicéphore. Dans le Ventru, tout est bon.

J'espère qu'il prenne le controle de ma joueuse d'ailleurs, histoire de me débarasser du pj assamite et ne plus avoir de problème de bouffe.

Citation

Si les Obertus savent que les trems les prefèrent aux tzimisce des Carpathes, est-ce qu'ils pourraient envisager de s'allier avec eux en secret? De la haine de Dracon pour le koldunisme il peut penser que ses frère sont une catastrophe réelle, bien plus que les tremere. En plus toujours pour l'opposition du dragon à l'hérésie cainite, il pourrait soutenir la montée en pouvoir des trems contre les lasombra du quartier latin, je pense à Alfonso. Qui en plus traffique avec l'Inconnu.
Bref, le Reve d'abord, la haine pour les trems beaucoup plus bas. En plus toujours les dragon n'a pas de raison de les détester plus que les autres.

Dans une optique où Syméon cherche à recoller les morceaux avec les Tzimisces des Carpates, ça serait assez mal venu. Myca Vykos serait contre, sauf si cela peut nuire à Goratrix. Quant à Ghésu, le vrai décideur en la matière, il non-vit replié dans son monastère et se fout complètement de ce qui se passe dehors.

Après, tout est modifiable avec une bonne règle d'or.

Ca peut paraitre polémique, mais la situation me parait contradictoire: avec le dragon qui nous en rempli les poches de l'anti-koldun, les massacres dans les monastères obertus etc.: son grand infant Simeon veut renouer avec les Carpathes et tout le monde verrait ça mauvais de le contredire. Le Dragon n'a pas fait de publicité à son idéologie avec aucun de ses infants? Pas d'influence la dessus? Meme pas capable de lui écrire une missive dans le genre: 'Mon neveu, tu te trompes. Give moi up cette attitude de colombe tout de suite'. C'est sans ouverture pour le pauvre conteur qui veut bien exploiter la faille, pour ne pas parler des trems du conteur dont il est question.

Il n'y a meme pas un Tzime faucon qui s'opposerait à Simeon? C'est une famille entière, et tout le monde est d'accord avec lui?? Qu'en est-il des vieux venins dans les familles?? Si tout le monde est soudé, quelle intrigue?
Du coup peut etre Ghésu dans mon monde sera à la retraite dans le monastère histoire que tout le monde le croie fou, et qu'il puisse ourdir tout de la bas influencé par le Dragon. Voilà j'ai mon faucon! En plus comme ils sont frères, ça va nous faire un amour-haine plus accentuée par la suite, plutot que juste le 'my brother's keeper' pour Simeon.
Et il va me faire une bonne centaine d'infants Ghésu, une armée contre les carpathes qui va meme rejoindre la camarilla en secret le moment venu, histoire d'avoir une chance de plus possibilité de detruire leur frères carpathiens! (les autres, dans les anarchs, on dira qu'ils veulent dejà detruire le 'vieux clan' dès par leur idéologie contre les vampires anciens). 'Les infants de Ghésu', voilà :>



Modifié 2 fois. Dernière modification le 03/19/2011 01:16 par Loki.
Re: Mort de Michel : chute de constantinople
sam. 19/03/11 01:33
D'ailleurs, qu'est-ce qui pourrait faire ressentir la fragilité de Constantinople à mes joueurs? Quelque chose de squallide qu'on lui demanderait de faire, genre aider à tricher sur les comptes officielles (je ne sais pas comment. En éliminant un mortel particulièrement zelé à propos des dépenses et des endettements? Pour le faire substituer par un autre?) Ou alors les envoier pour traiter avec Venice, alors Nicéphore tenterait tout de suite de corrompre ma joueuse assamite (...) en lui miroitant la possibilité de bouffer Epirus (qu'il garderait dans la cantine après sa cavale. On se rappelera que j'ai pas jeté le ventru!) si elle fait foirer la tractative. Ca va faire un bon coup, surtout si la Ventrue dans le groupe espère par contre la faire marcher la tractative. Comme ça il y'a espoir que les deux pj s'entretuent, et si c'est pas le cas ils auront Caius sur le dos. C'est bien quoi.

D'ailleurs Caius il n'est pas censé mourir lui aussi quelque part?
Re: Mort de Michel : chute de constantinople
dim. 20/03/11 00:49
Donc en fin des comptes je vais faire comme ça (dis moi ce que tu en penses Manu)
1185, la revolte est sur le point d'éclater. Elle éclate et mes pj trouvent une mission (non officielle): trouver qui est derrière tout ça.
Au meme temps mon tremere arrive en cachette à Constantinople, et fait son intrigue. C'est plus Septima dominica qu'il vise mais une délégation de Tzimes des carpathes. Après avoir été soupçonné de diabolisme, et avoir trouvé la ville à la deroute avec chasseurs de sorciers qui tuent les latins, c'est pas trop bien barré pour les negociations.
Ils peuvent etre chargés aussi de libérer Gabrielle par compte de Simeon. Ca peut etre le tremere meme qui leur dit, histoire d'envoier un message à Simeon du genre ' on est potes hein' ou 'c'est pas aux Obertus que j'en veux', toujours au cas où il est découvert. Cela peut aussi impliquer qu'un jour il devient soft avec les trems et Myka lui fait faire la fin qu'on connait (souvent decrite mais les motivations officielles...? A part qu'il l'a transformé en vampire mais bon...)

Mais comment agissent Eperius et Tribonius? A travers les mortels? Pour Tribonius c'est la fidélité, mais pourquoi Eperius se mele à ça? Et le Baron, que fait-il?
Re: Mort de Michel : chute de constantinople
lun. 21/03/11 01:53
Donc pour la nouvelle histoire (on parlait de 1185, revolte pour tuer les cainites latins)

Ca peut se dérouler comme ça

- eclate la revolte, les pj se sauvent ou sont sauvé par un Nosfé utilisant la masque des milles visages. Il est envoié de malachite, peut etre un clandestin (d'où le masque). En plus, c'est un soir de fete, tout le monde est masqué
- Le nosfé leur confie la mission d'aller chercher Gabriella dans le quartier latin (dans la partie Génoese j'imagine), où ils trouvent des goules tzimes mortes par les flammes et la pauvre Gabri attaquée par des paysans assoiffés de sang vampirique;
- S'ils s'en sortent vivants, ils auront l'occasion de remarquer que les paysans sont beaucoup trop fort (pour avoir défait deux goules tzime) mais c'est vrai qu'ils sont beaucoup et en plus ils ont mis le feu total. Le nosfé ne le contactera pas si ce n'est pas nécessaire. Gabriella va les amener chez Simeon où elle sera à l'abri, et eux aussi pendant trois jours si je ne m'abuse pas, selon la tradition Tzimisce.
- Simeon leur demande ou leur fait demander (faut pas trop se montrer comme ça, aux premier pj qui passent par la), d'enqueter. Ils sont censé voir à quoi ça tient, qui sont les agitateurs.
- cette fois ils courent des vrais risques; Epirus et Tribonius ne veulent pas d'emmerdes (ce qui pose la question: pourquoi agiter la foule contre les vampires? mais on sait les vampires..) et ils veulent les éliminer. Ils chercheront: de les faire attrapper pendant la journée et de les faire amener au soleil; de les faire (le cas échéant) bruler pendant la nuit; ils auront dit à tout le monde de ne pas leur parler (alors c'est la preuve qu'il y'a taupe au palais);
- Les pjs ont aussi moyen de tendre des embouscade ou de faire autre chose futée: bref, de trouver une façon pour retracer la route jusqu'à l'endroit où nos amis les chasseurs de vampires se retrouvent. C'est hors la ville. Ils y trouveront Epirus et Tribonius, tout betement, à soulever les chasseurs à coup de présence? Je crois pas. Ils y trouveront par contre l'histoire de l'autre tremere dont je parlais (qui est arrivé en clandestin dans la ville) et qui a induit la goule d'abi a mettre le manuscrit diabolique dans le paquet que les witch-hunters ont volé.
- Cela prend donc un détour mysterieux. Les chasseurs de sorciers parleront de cet endroit bizarre qu'ils ont trouvé au moyen de la carte, et où ils ont vu des choses pas bien du coin de l'oeil. De la chimerie en pratique. La goule est dejà arrivée sinon, et se cache quelque part pas loin.
- Le trem en cachette leur donne un coup de pouce. Ca peut justifier qu'ils arrivent à suivre les traces qui portent à Epirus et Tribonius, sinon tous seuls, cela n'a pas de sens. Le nosfé de son coté, il voit le Trems qui voit les pjs. Tout va bien.
- Mon pnj giovanni est pret à payer pour avoir ce qu'il doit apporter aux Tzimes, livres et papyrus précieux, mais dès qu'il voit la chose maudite (la goule et la carte qui mene à l'ancien nid), il est tetanisé. Au meme temps, les gens courent dans les rues pour tuer du vampire, qu'ils indiquent comme 'les pale diables'. Le gio ne sait pas encore ce qui se passe. Dès qu'il le saura, il passera le pacte avec le trems en cachette pour faire repandre les idées sur les cappados.

Donc ils faut: - introduir Epirus et Tribonius bien avant, pour qu'ils ne sortent pas du chapeau. Quand? Peut etre quand ils iront parler avec Simeon ils seront la.
Penser au pourquoi ils se trahissent. Les gangrels du baron pourraient futer des pistes de leur coté, si tant c'est que les pj les rencontrent (en passant dans leur territoir avant de sortir de la ville)
Re: Mort de Michel : chute de constantinople
lun. 21/03/11 20:54
Citation
Loki
Ca peut paraitre polémique, mais la situation me parait contradictoire: avec le dragon qui nous en rempli les poches de l'anti-koldun, les massacres dans les monastères obertus etc.: son grand infant Simeon veut renouer avec les Carpathes et tout le monde verrait ça mauvais de le contredire. Le Dragon n'a pas fait de publicité à son idéologie avec aucun de ses infants? Pas d'influence la dessus? Meme pas capable de lui écrire une missive dans le genre: 'Mon neveu, tu te trompes. Give moi up cette attitude de colombe tout de suite'. C'est sans ouverture pour le pauvre conteur qui veut bien exploiter la faille, pour ne pas parler des trems du conteur dont il est question.

Il n'y a meme pas un Tzime faucon qui s'opposerait à Simeon? C'est une famille entière, et tout le monde est d'accord avec lui?? Qu'en est-il des vieux venins dans les familles?? Si tout le monde est soudé, quelle intrigue?
Du coup peut etre Ghésu dans mon monde sera à la retraite dans le monastère histoire que tout le monde le croie fou, et qu'il puisse ourdir tout de la bas influencé par le Dragon. Voilà j'ai mon faucon! En plus comme ils sont frères, ça va nous faire un amour-haine plus accentuée par la suite, plutot que juste le 'my brother's keeper' pour Simeon.
Et il va me faire une bonne centaine d'infants Ghésu, une armée contre les carpathes qui va meme rejoindre la camarilla en secret le moment venu, histoire d'avoir une chance de plus possibilité de detruire leur frères carpathiens! (les autres, dans les anarchs, on dira qu'ils veulent dejà detruire le 'vieux clan' dès par leur idéologie contre les vampires anciens). 'Les infants de Ghésu', voilà :>

Comme tu sais, Ghésu a été élevé par le Dracon, et Syméon par Antonin, c'est pour cela que Syméon est moins intransigeant avec les Carpatiques, il a plutôt le caractère pragmatique d'un Ventrue (d'ailleurs, quand il était mortel il rêvait de devenir Ventrue, même si maintenant il regrette pas d'être Obertus). Mais Le Dracon s'est tiré en 888, et depuis plus personne n'a de nouvelles. Ghésu est devenu le chef des Obertus, et au lieu de faire la même politique que son sire (merde aux Carpatiques, mort aux Kolduns), il a arrêté de faire de la politique, il s'est enfermé dans son monastère où il se prend pour un saint, et ne sort plus, même pour les Conciles à Constantinople. Tout ce qui se passe en dehors de son monastère, il s'en carre complètement, et le problème c'est que la majorité des Obertus l'ont suivi et ne sortent plus non plus (de toute façon ils sont tous déformés). Seuls Syméon et Myca ne sont pas devenus ghésudiens, et s'occupent un peu de ce qu'il se passe dehors, mais le problème c'est que c'est toujours Ghésu le patron et qu'il refuse tout. Et comme Syméon adore son frère, il ne s'oppose jamais à lui.
Dans le bouquin, on dit juste que Syméon s'entend mieux que son frère avec les Carpatiques et qu'il essaye d'avoir de bonnes relations c'est tout. On comprend après pourquoi ça ne va pas plus loin.

Passé ce déprimant constat, je pense quand même qu'on peut trouver ton faucon. Déjà, Myca est blasé par cette situation où Ghésu bloque tout, et complote pour le détruire. Ce qu'il veut surtout, c'est que son sire qu'il admire arrête d'être soumis à Ghésu, et il espère que quand ce dernier disparaîtra, Syméon sera libéré. Myca pourrait faire l'affaire.

Sinon, encore mieux, y'a la Gardienne de la Foi, l'autre Obertus de Constantinople. Y'a quasiment rien sur elle, si ce n'est qu'elle est très vieille, qu'elle garde la bibliothèque des oubliés, et surtout qu'elle sait à l'insu de tous où est le Dracon et qu'elle l'informe de tout ce qui se passe à Constantinople. De là à dire que comme lui elle est anti-Carpates et anti-Koldun, il n'y a qu'un pas facile à franchir. Bon, officiellement elle a pas l'air de faire de la politique puisque le bouquin ne parle jamais d'elle dans la chronologie, mais ça c'est pas bien difficile à modifier.

Citation
Loki
D'ailleurs Caius il n'est pas censé mourir lui aussi quelque part?

Si, il est détruit lors de la quatrième croisade en 1204, lors de la chute de Constantinople donc.

Citation
Loki
Cela peut aussi impliquer qu'un jour il devient soft avec les trems et Myka lui fait faire la fin qu'on connait (souvent decrite mais les motivations officielles...? A part qu'il l'a transformé en vampire mais bon...)

Comme je disais plus haut, Myca assassine ou fait assassiner Ghésu (qui meurt officiellement en 1204 comme les autres, mais c'est modifiable) pour "libérer" Syméon, la seule personne au monde pour laquelle ce monstre de Vykos éprouve un attachement sincère. Malheureusement, les liens entre Syméon et Ghésu étaient trop forts, et le plan de Myca échoue : Syméon ne se "libère" pas comme il l'avait prévu. Du coup, déçu, il finit par le diabler.

Citation
Loki
Mais comment agissent Eperius et Tribonius? A travers les mortels? Pour Tribonius c'est la fidélité, mais pourquoi Eperius se mele à ça? Et le Baron, que fait-il?

Attention c'est l'inverse entre Epirus et Tribonius (mes joueurs les mélangent tout le temps aussi ^^)

Epirus est le préfet du palais chez les Antoniens, c'est à dire qu'il est chargé des "affaires mortelles". En cas de trouble à l'ordre public, si ça concerne que les mortels, c'est son rôle de ramener le calme. Par ailleurs, quand Nicéphore lui demande secrètement d'attiser les émeutes, il n'a pas besoin de se montrer persuasif. Epirus hait les latins, et trouve que bouter le latin hors de Constantinople à coup de pied dans le train est une très bonne idée. Sa haine l'empêche de penser aux répercussions politiques avec Narsès.

Tribonius en tant que chef des Brujahs Lexors était un peu le juriste de la ville. Il écrit les lois des caïnites, mais en sous-main il est aussi chargé des lois des mortels. Du coup, on considère que lui et Epirus sont un peu les deux responsables des mortels à Constantinople, d'ailleurs les deux travaillent souvent ensemble et s'entendent bien. Par contre, il n'a aucun rôle dans l'avènement des émeutes, Nicéphore ne s'occupe pas de lui. Il n'a très probablement rien vu venir.

Quand les émeutes éclatent, c'est des mortels qui massacrent d'autres mortels, et sans le savoir, massacrent également des caïnites ( "là-bas, encore une racaille de latin ! Brûlons-le ! Tient c'est marrant, il prend drôlement vite celui-là" ). Quand Narsès débarque et exige des coupables, Caius, qui cherche des boucs-émissaires, n'a pas trop le choix : ça a déconné chez les mortels, Epirus et Tribonius étaient les responsables des mortels, ceux qui auraient dû empêcher ça. Ils ne l'ont pas fait, donc pendons-les haut et court et n'en parlons plus.
Lors du procès, le bouquin n'en parle pas mais à mon avis, Tribonius a dû être très surpris, genre il ne s'y attendais pas du tout. Epirus par contre (et ça c'est officiel), avoue direct qu'il a fomenté les émeutes, et ne montre aucun regret, au contraire, il prétend avoir fait du bien à Constantinople et suggère même de recommencer ! S'il ne balance pas Nicéphore, à mon avis c'est par respect pour ce qu'il pense être ses opinions anti-latines du genre "il continuera notre oeuvre après moi".

Quant au Baron, le bouquin ne dit pas ce qu'il faisait. A mon avis il a dû être comme tout le monde, complètement dépassé par les événements. Surtout qu'il ne faut pas oublier une chose, le premier rôle des Gangrels du Baron, c'est de protéger les Obertus (et surtout la Bibliothèque des Oubliés), et ensuite de faire respecter le code coutumier (donc de faire la police chez les vampires... mais pas chez les mortels). Pendant les émeutes, je pense que Thomas Féroux devait surtout empêcher qu'il y ait des débordements qui nuisent aux Obertus.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 03/21/2011 20:55 par Manu.
Re: Mort de Michel : chute de constantinople
lun. 21/03/11 21:13
Citation
Loki
- eclate la revolte, les pj se sauvent ou sont sauvé par un Nosfé utilisant la masque des milles visages. Il est envoié de malachite, peut etre un clandestin (d'où le masque). En plus, c'est un soir de fete, tout le monde est masqué

Pourquoi pas, sinon ça peu être un serviteur de Syméon directement, les disciplines des Obertus c'est Augure, Occultation et Vicissitude. Pas de problème pour le Masque aux mille visages donc.

Citation
Loki
- S'ils s'en sortent vivants, ils auront l'occasion de remarquer que les paysans sont beaucoup trop fort (pour avoir défait deux goules tzime) mais c'est vrai qu'ils sont beaucoup et en plus ils ont mis le feu total. Le nosfé ne le contactera pas si ce n'est pas nécessaire. Gabriella va les amener chez Simeon où elle sera à l'abri, et eux aussi pendant trois jours si je ne m'abuse pas, selon la tradition Tzimisce.

Je ne connais pas toutes les traditions Tzimisce, mais comme les Obertus ne les respectent pas (leurs traditions c'est celles de Constantinople), c'est pas très grave. De toute façon, tant que ça chauffe dehors, personne ne sort, sauf si Syméon veut envoyer des PJs enquêter histoire que d'autres prennent les risques à sa place.

Citation
Loki
Donc ils faut: - introduir Epirus et Tribonius bien avant, pour qu'ils ne sortent pas du chapeau. Quand? Peut etre quand ils iront parler avec Simeon ils seront la.

Perso, je ne mettrais qu'Epirus, puisque Tribonius n'encourage pas les émeutes, ça lui tombe un peu dessus . Après c'est pas impossible de faire comme ça.

Par contre, une question :
- Ton Tremere et ton Giovanni, est-ce qu'ils ont / auront des contacts avec le Tremere et le Giovanni de Constantinople (respectivement Abétorius et Marcus Musa Giovanni), quand ils arriveront ?


Manu
Re: Mort de Michel : chute de constantinople
lun. 21/03/11 21:43
Bien sur la gardienne de la foi doit forcément agir dans ce sens! Pas par vocation mais parce qu'elle semble etre la seule qui a envie d'écouter le Dracon. Qui se cache à Venise d'ailleurs, histoire d'éradiquer l'hérésie qu'il hait tant. Ou pas encore? En tout cas Koupala est un démon et un earthbound de puissance considérable, il ne va pas laisser les Obertus désobéir sur le Koldun, le risque me parait trop grand une fois qu'on sait à quoi on a à faire. Bref, un Dracon laxiste, ça se peut mais il ne me parait pas le type, à moins que Constantinople ne l'intéresse plus, ni les Obertus.

Par contre la gardienne est bien une bibliothécaire, elle ne peut pas agir directement. Voilà, mes pj vont se mettre avec elle et contre Vykos :> sur cette histoire de Vieux Clan Tzime.
Si ça se trouve, la gardienne aurait aussi l'oreil de Gesu à propos de ce qu'il faut dire à son petit frère, non pas dans un sens direct mais dans un sens oblique: Simeon débarque, prèt à discuter avec son frère de ses problèmes, Gesu les écoute tous sauf celui de Vieux Clan où il coupe court en passant à autre chose, ça va démotiver Simeon de prendre n'importe quelle action.

On va dire que ce sont bien Simeon et Vykos qui ont organisé tout ça, mais Vykos qui y tient d'avantage. D'ailleurs dans son cas, ce n'est que pour le pouvoir de la thaumaturgie, ou est-ce que je me trompe...

Donc Brujah, brujah..., c'est vrai que Caius est un peu une enflure, mais d'ici sacrifier un Brujah juste pour apaiser Narses, qui est un latin de plus, alors que chez les brujah le souvenir de Rome vs Carthage est toujours bien vivant, on a beau dire que à Constantinople c'est différent, Caius n'ignore pas que le monde ne finit pas à sa ville et qu'en dehors, il va s'attirer assez d'ennemis pour se faire tuer une fois par an.
Et meme dans sa ville, bon, ça le fait moyen de tuer un autre en sachant qu'on a un coupable.
D'ailleurs c'est parce que j'ai trop joué du Toré, mais le premier reflèxe que j'aurais serait de lire dans la tete de Tribonius, et ça le premier avec Auspex qui passe par la le fait et s'aperçoit que Caius l'a balancé à la con.

Donc mes pj auraient plus de mal à sauver Tribonius (on témoignant 'il était pas la') qu'à accuser Epirus, qui lui il a pas de mal à s'accuser.

Par contre il faut que je reflechisse aux roles de mes pj.
La Ventrue - très doué au palais, pas Rambo sur les champs de bataille par contre.
Le Cappadocien. Pas de force physique et pour souligner il s'est mis 'aveugle' sans meme penser à prendre les freebies qui vont avec la pénalité.
C'est pas des grobils, si ça se trouve ils finiront brulés aussi.
L'Assamite par contre peut faire un peu de bagarre.
Le quatrième va arriver, c'est peut etre un Malkav. Si c'est un Tzime ça va etre un Obertus... c'est marron.
Tiens, autant de filles que de mec chez mes joueurs.
Re: Mort de Michel : chute de constantinople
lun. 21/03/11 22:27
Le seul problème à ce point est comment reveler qu'Epirus est derrière tout ça aux pjs sans que ça soit trop con, meme si lui il cache pas trop, c'est pas lui qui va le dire tout de suite.
J'ai pas d'idée. Epirus envoie une goule les tuer vite fait? S'ils le découvrent tout de suite, ils pourraient aller chercher la goule et la faire parler.
S'ils partent chercher les chasseurs de vampires? Il y aura goule cachée parmi eux?
Ou alors les chasseurs ont beaucoup trop d'argent de poche. Oui mais comment remonter à un vampire tout seul. Déjà Epirus en bon ventru ne va bouffer qu'un seul type de nourriture, alors ça pourrait etre un lien. S'ils trouvent la goule qui cumule un seul type de mortel dans un endroit secret, ça va leur donner une indication.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter